Des mobiles qui ont du style

 |   |  361  mots
marketingDevenu indispensable, le téléphone portable fait figure de nouvel accessoire de mode. Au-delà de ses performances, on le choisit surtout pour son design et les valeurs qu'il véhicule. Amoureux des jolis détails et sensible à l'élégance discrète ? Le nouveau Samsung Player Style Cerruti 1881 séduit avec ses quinze fonds d'écrans exclusifs et sa housse en cuir à motifs chevrons. Après ses partenariats avec Hugo Boss (en 2008) ou Zadig & Voltaire (cet été), l'entreprise de téléphonie mobile (dont 5 % des ventes, pour 2009, étaient générées par des modèles co-brandés) choisit cet hiver de collaborer avec la griffe italienne. Car s'associer avec des marques à forte notoriété permet, dit-elle, « de différencier l'offre et de renouveler un modèle grâce à une personnalisation sur mesure ». Plus junior, son appareil tactile Player One porte ainsi, cette saison, les couleurs acidulées du personnage Hello Kitty. Le célèbre chaton japonais fêtant, cette année, son 35e anniversaire.très haut de gammePour les amateurs de rugby, plein phare sur la dernière création d'Eden Park : un téléphone habillé de marine et rose, les couleurs emblématiques de la marque née en 1987. Baptisé GT 500, réalisé par LG, l'outil allie technologie (écran tactile, appareil photo, wi-fi, etc.) et design sportif. Très haut de gamme, le dernier-né Meridiist Automobili Lamborghini ? fabriqué par l'horloger Tag Heuer et le constructeur automobile Lamborghini ? évoque, quant à lui, les prestigieuses voitures de grand tourisme. Les lignes du mobile font d'ailleurs référence aux courbes de la Murcielago LP 640, l'un des plus célèbres bolides de l'écurie italienne. Une vraie pièce d'exception, vendue 6.200 euros.Envie d'un téléphone « couture » ? Trois options : le modèle à clapet signé Dolce & Gabbana baptisé le « Jalou » et fabriqué par Sony Ericsson ; le Smartphone griffé Giorgio Armani (par Samsung, mais disponible uniquement en Italie et en Angleterre), et le modèle produit par Dior. La maison signe, en effet, une pièce unique et rare ? baptisée Nacre ? ciselée de l'emblématique motif cannage. Son prix ? 6.500 euros, tout de même. n

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :