Le CAC 40 poursuit son ascension

Et de trois ! Le CAC 40 a aligné jeudi une troisième séance consécutive dans le vert. L'indice parisien a clôturé en hausse de 0,68 % à 3.858,05 points sur fond de regain d'optimisme sur les perspectives économiques. Les investisseurs ont été sensibles à plusieurs signaux favorables. Aux États-Unis, l'accord trouvé entre le président Barack Obama et les républicains sur le maintien des réductions d'impôts pour tous les Américains, en échange d'une prolongation des allocations chômage, fait espérer une relance de la consommation et donc de la croissance. Sur le front de l'emploi, les indicateurs sont également encourageants outre-Atlantique puisque les inscriptions hebdomadaires au chômage ont reculé plus que prévu la semaine dernière. Les investisseurs ont aussi gardé un oeil sur l'Asie, et notamment sur l'inflation en Chine, qui pourrait s'avérer moins forte que prévu en novembre. Sur fond d'apaisementSelon le journal chinois « Securities Times », qui cite une source officielle, la hausse annuelle des prix à la consommation le mois dernier devrait être inférieure aux 4,7 % attendus par les économistes. Le marché a aussi apprécié la révision en hausse du PIB du Japon au troisième trimestre. La croissance du pays s'établit à 4,5 % en rythme annualisé contre 3,9 % lors d'un premier calcul. Dans ce contexte, la dégradation de la note de l'Irlande par l'agence de notation Fitch n'a pas pesé sur l'appétit des investisseurs. Massacré depuis le début de l'année, le secteur financier a ainsi été le principal contributeur à la hausse du marché parisien sur fond d'apaisement de crise des dettes souveraines dans la zone euro. Axa a grimpé de 4,56 % à 12,83 euros, suivi de Société Généralecute; Générale (+ 3,82 % à 41,59 euros), Crédit Agricolegricole (+ 3,63 % à 10,56 euros) et BNP Paribas (+ 2,77 % à 52,01 euros). Sur le SBF 120, CNP Assurance a avancé de 5,08 % à 13,96 euros. À l'inverse, le secteur automobile a subi d'importants dégagements alors que Pékin envisagerait de supprimer ses mesures de soutien à l'achat de voitures neuves à la fin du mois. Peugeot a décroché de 5,5 % à 30,15 euros, Renault de 2,98 % à 43,65 euros et Michelin de 2,08 % à 53,63 euros. Blandine Hénault + 0,68 %

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.