Enghien, premier casino de France

1 mn

Selon les chiffres du ministère de l'Intérieur révélés par le « Journal des Casinos », les 197 casinos de France ont enregistré une baisse de 8,19 % du produit brut des jeux (PBJ, c'est-à-dire les pertes des joueurs), à 2,34 milliards d'euros. Le recul a été freiné par la bonne performance des jeux de tables, eux-mêmes soutenus par l'arrivée des tables de poker. L'année 2009 n'a pas marqué d'amélioration par rapport à 2008, déjà confrontée à une chute de 8,4 % de l'activité des casinos.Le classement des principaux casinos évolue peu. L'établissement d'Enghien-les-Bains reste le premier casino de France (153,7 millions d'euros de PBJ), avec une activité trois fois supérieure à celle du suivant, Charbonnières. Aix-en-Provence est numéro trois, suivi de Amnéville, Deauville et Saint-Amand-les-Eaux.Reculs généralisésEn ce qui concerne les exploitants, le groupe Lucien Barrière est le plus important casinotier avec un produit brut des jeux 2009 de 775 millions, en recul de 3,4 % par rapport à 2008. Le groupe a mieux résisté que son concurrent, Partouche, dont le PBJ a chuté de 12,53 % l'an passé, à 621,56 millions. Tranchant et Joa Groupe sont au coude-à-coude avec 196 milions d'euros de PBJ chacun, en recul respectivement de 9,08 % et 12,3 %. H. D.

1 mn