Barack Obama suggère d'imposer à hauteur de 30% les revenus des millionnaires

 |   |  431  mots
En matière de PIB, les Etats-Unis sont en meilleure posture que l\'Europe. Toutefois, l\'administration Obama, dans le projet de budget présenté ce mercredi, signale un risque de ralentissement. Elle table désormais sur une progression de la production de 2,3% en 2013, soit 0,4 point de moins que dans sa projection initiale datant de juillet. Pour l\'année suivante, la révision à la baisse atteint 0,3 point pour une prévision de croissance de 3,2%.  Selon la dernière estimation du département du Commerce, le taux de croissance de l\'économie américaine a été de 2,2% en 2012.Un chômage attendu en baissePar ailleurs, le Bureau du budget de la Maison-Blanche (OMB) estime que le taux de chômage officiel, qui avait atteint un pic à 9,6% en 2010 devrait continuer son reflux, mais plus lentement qu\'en 2011 et 2012. Le budget pour 2014 fixe un objectif de déficit de 744 milliards de dollars. Soit 4,4% du produit intérieur brut. C\'est moins que l\'année précédente lorsque l\'équipe Obama avait visé un déficit équivalent à 5,5% du PIB. Barack Obama propose de réduire le rythme d\'accroissement des dépenses de santé de 400 milliards de dollars sur dix ans. Il propose également d\'indexer les dépenses publiques sur l\'inflation.L\'équipe gouvernementale espère pouvoir augmenter quelques taxes, notamment celles qui s\'appliquent aux activités des gestionnaires de fonds. Le Président des Etats-Unis met l\'accent sur une hausse d\'impôt concernant les plusriches: en effet il propose une taxation minimale à hauteur de 30% des revenus des millionnaires. Ce qui pourrait rapporter 50 milliards de dollars sur dix ans. Côté dépenses, le projet prévoit des dépenses accrues dans les infrastructures, l\'éducation des très jeunes enfants, et la recherche. \"Notre priorité en tant que nation, et ma priorité en tant que président, est de tout faire pour faire redémarrer le moteur de la croissance: il faut une classe moyenne prospère\", a déclaré Barack Obama, lors de son allocution samedi.Vers des blocages au CongrèsCepandant ce nouveau projet de budget risque de se heurter à l\'opposition des Républicains, majoritaires à la Chambre des Représentants avec qui le président démocrate a déjà eu maille à partir à l\'occasion de la \"falaise budgétaire\" fin 2012, puis du déclenchement automatique des réductions budgétaires quelques semaines plus tard.\" Pour tenter d\'obtenir des concessions, la Maison Blanche a indiqué que des coupes dans les programmes sociaux pourraient être proposées.(avec agences)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :