Mise en sommeil temporaire en vue pour 3 centrales à gaz françaises

 |   |  257  mots
trong>GDF Suez est en surcapacité. Conséquence, le groupe français revoit l\'organisation de sa production d\'énergie à travers l\'Europe depuis quelques temps et cette fois, trois des quatres centrales à gaz françaises seraient concernées. Selon un article des Echos.fr daté de ce 11 avril, \"le groupe va annoncer aujourd\'hui, au cours d\'un comité d\'entreprise de son unité de production thermique, la réorganisation de trois de ses quatre centrales à gaz dans l\'Hexagone\".Mise sous coconSont concernées: la centrale de Cycofos à Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône), d\'une capacité de 490 mégawatts (MW), qui sera mise sous cocon pour une période indéterminée, c\'est-à-dire arrêtée mais pas définitivement fermée; et les une centrale à cycle combiné Combigolfe, également à Fos-sur-mer, et enfin Spem, à Montoir-en-Bretagne (Loire-Atlantique), de 435 MW chacune. Ces deux centrales seront quant à elles mises sous cocon pendant l\'été et continueront à fonctionner l\'hiver, d\'après le quotidien économique.Taux d\'utilisation moyen de 33% seulement\"Comme tous les énergéticiens en Europe, le groupe français subit la concurrence du charbon américain bon marché, et la baisse de la demande d\'électricité sur le Vieux Continent\" explique le journal. \"Ne tournant plus assez, ses centrales à gaz ne sont plus rentables. En moyenne, leur taux d\'utilisation est tombé de 42 % en 2011 à 33 % l\'an dernier\" poursuit l\'article.Par conséquent, 20 à 25 personnes pourraient être reclassées au sein de GDF Suez. La centrale à gaz de Dunkerque continuera de fonctionner normalement.  

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :