La reprise de l'intérim se confirme chez Adecco

 |   |  250  mots
L'intérim, lourdement touché pendant la crise, reprend des couleurs, à en juger par les résultats publiés mercredi par le leader mondial du secteur, Adecco. Pour le deuxième trimestre 2010, le groupe suisse met en avant un bénéfice net de 97 millions d'euros, contre une perte de 147 millions un an plus tôt. Et une croissance du groupe à deux chiffres (+ 29 %), à 4,6 milliards d'euros. Le directeur général du groupe, Patrick De Maeseneire, souligne une amélioration des conditions économiques ainsi qu'une « forte croissance » sur ses principaux marchés, la France et l'Amérique du Nord. Il se montre confiant pour l'avenir : « À ce jour, nous ne voyons pas de signe de ralentissement de notre activité et la demande demeure forte sur la plupart des marchés ». L'Hexagone, qui compte pour 30 % de l'activité d'Adecco, affiche l'une des meilleures performances du groupe. Entre avril et juin, le chiffre d'affaires s'y est établi à 1,4 milliard d'euros, soit une progression organique de 20 %. Bons chiffres aussi en Italie, en Allemagne ou encore en Autriche. Mais également dans les pays émergents, à savoir en Amérique du Sud, en Europe de l'Est et en Inde, qui représentent 7 % de l'activité du groupe. À l'inverse, l'activité au Japon et au Royaume-Uni est en repli. Malgré l'optimisme de ses dirigeants, le titre Adecco a été boudé par les marchés : à Zurich, le titre a clôturé en baisse 4,14 %. Le groupe prévoit par ailleurs de se retirer de l'indice NYSE Euronext en raison d'un faible volume de transactions. N.L.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :