Une transparence qui fait encore défaut en France

Le rapport publié par Verizon et les services secrets américains sur les vols de données informatiques des entreprises n'a pas d'équivalent en France. Pour le moment. Mais, le Sénat a voté en mars un projet de loi défendu par les sénateurs Yves Détraigne et Anne- Marie Escoffier, selon lequel les entreprises devront informer la CNIL (Commission nationale de l'informatique et des libertés) en cas de perte de données personnelles, et disposer, dans certaines conditions, d'un correspondant Informatique et libertés. Mais l'Assemblée nationale n'a pas encore statué sur ce projet de loi. Venu des États-Unis, ce concept de « data breach notification » a déjà inspiré le Royaume-Uni, l'Allemagne, l'Autriche, la Lituanie, l'Estonie, la République Tchèque.
En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.