Publicis s'offre l'agence conseil de Nestlé en Chine

 |   |  298  mots
Maurice Lévy, le président de Publicis, avait promis pour cette année des acquisitions en Chine, il a tenu parole. Le numéro trois mondial de la communication vient d'annoncer le rachat de G4 une « agence de publicité à services complets, basée à Pékin ». De petite taille, elle a néanmoins dans son portefeuille un client de marque, le numéro 1 mondial de l'agroalimentaire, le suisse Nestlé. Créée en 2009, l'agence qui emploie une trentaine de personnes propose à Nestlé des solutions en « communication intégrée dont la publicité, le design et le conseil stratégique ». Montant inconnuPublicis s'est refusé à dévoiler le montant de la transaction et à donner la moindre information financière sur la société, rebaptisée dans la foulée Publicis G4. C'est Laurent Beloeuvre, actuel directeur général de G4 qui va diriger la nouvelle structure. Il se voit nommer directeur du budget Nestlé sur l'ensemble de l'empire du Milieu. Pour le secteur agroalimentaire comme pour celui de la publicité, les marchés émergents et la Chine notamment sont le futur eldorado où tous les grands groupes poussent leurs pions. Pour les publicitaires, l'enjeu est considérable, la Chine étant appelée à devenir le deuxième marché mondial très prochainement. Selon les prévisions de l'agence ZenithOptimedia (groupe Publicis) de mars dernier, le marché de la publicité en Chine devrait croître de 11,5 % en 2010. La Chine est l'un des marchés publicitaires qui connaît l'une des plus fortes croissances du monde.Publicis Groupe y est présent à travers tous ses réseaux mondiaux et emploie plus de 3.700 professionnels de la communication dans plus de 50 villes (dont Beijing, Shanghai, Chengdu et Guangzhou). Mais la Chine ne pèse encore que 5 % de l'activité du géant français. S. B.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :