Coup de frein de SFR dans le mobile

 |   |  380  mots
TélécomsLe troisième trimestre 2009 ne restera pas comme le meilleur pour SFR dans la téléphonie mobile. L'opérateur, filiale de Vivendi, a recensé seulement 14.000 nouveaux clients net sur cette période. Bouygues Telecom, qui a également publié ses chiffres hier soir, a pour sa part gagné 172.000 nouveaux clients net au troisième trimestre, soit 35 % du marché. Pour Orange, le gain atteignait 67.000 clients net. Le très net ralentissement de SFR au troisième trimestre peut s'expliquer par un ajustement statistique.Le groupe avait en effet gagné 441.000 nouveaux clients rien qu'au deuxième trimestre. Mais ce niveau de conquête extrêmement élevé s'expliquait notamment par le segment des cartes prépayées. Or lorsqu'un pack est vendu, la carte du téléphone n'est pas nécessairement activée par l'acheteur. D'où le nettoyage de la base de SFR. Difficile d'ailleurs de s'y retrouver dans tous ces chiffres, l'opérateur ne fournissant pas, d'un trimestre sur l'autre, les mêmes indicateurs de parts de marché dans la téléphonie mobile.décalageDans l'ADSL, SFR indique avoir gagné 404.000 nouveaux clients depuis le début de l'année, soit 129.000 pour le seul troisième trimestre. Bouygues Telecom indique pour sa part avoir enregistré 103.000 souscriptions nette à son service d'accès à Internet à haut débit au troisième trimestre. Au final, le chiffre d'affaires de SFR a baissé de 1,3 % au troisième trimestre, à 3,09 milliards d'euros. Le bénéfice opérationnel ajusté (Ebita) augmente de 10,2 % à 690 millions d'euros.Pour l'ensemble du groupe Vivendi, le chiffre d'affaires trimestriel a baissé de 2,5 % à 6,3 milliards d'euros, son bénéfice net a chuté de 78,3 % à 600 millions d'euros. Un fort décalage qui provient notamment de la chute de 62 % de la contribution d'Universal Music Group au résultat du groupe. Le groupe a par ailleurs confirmé ses perspectives pour 2009, à savoir une « forte croissance » de son Ebita, supérieure à celle de 2008 (+ 4,9 % à 4,9 milliards d'euros). La direction de Vivendi n'a pas fait de commentaires concernant le projet d'offre sur l'opérateur brésilien GVT ou sur l'avenir de sa participation dans NBC Universal. Elle a néanmoins indiqué qu'elle n'anticipe pas de forte sortie de cash d'ici la fin de l'année. O. Pi.ce net ralentissement de SFR au troisième trimestre peut s'expliquer par un ajustement statistique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :