La France n'est pas en récession : +0,2% de croissance au troisième trimestre

+ 0,2% : l\'évolution de la croissance française au troisième trimestre est faible, mais positive, vient d\'indiquer l\'INSEE. Le gouvernement va donc pouvoir insister sur le fait que le redressement des comptes publics n\'empêche pas l\'activité économique de progresser, et ce même si les hausses d\'impôt n\'auront un impact qu\'à partir de janvier. Nouvelle moins positive de la part de l\'institut : le PIB a reculé de 0,1% au cours du deuxième trimestre 2012, et non stagné comme annoncé précédemment.Le ministre de l\'Economie, Pierre Moscovici, recevra la presse ce jeudi en fin de matinée. Cette prise de rendez-vous laissait penser qu\'une augmentation - même légère - du PIB allait être annoncée, les ministres convoquent plus volontiers les journalistes quand les nouvelles sont favorables.Mais cette légère hausse est bien la seule bonne nouvelle conjoncturelle de ces derniers jours. On a appris récemment que l\'emploi salarié a chuté de 50.000 au cours de ce même troisième trimestre, et que l\'investissement industriel baissera en 2013. Sur l\'ensemble de 2012, le PIB devrait à peine progresser (le gouvernement prévoit +0,3%). Et, sauf grosse surprise, le troisième trimestre ne changera cette estimation qu\'à la marge.» Croissance: le gouvernement attend de pied ferme les chiffres de l\'Insee

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.