Urbania devrait être repris par la société IPE

 |   |  335  mots
Le risque que les 400.000 copropriétaires, dont les biens sont gérés par le réseau de syndic Urbania, fassent les frais de ses difficultés apparaît moindre désormais. La société d'investissement Investors in private Equity (IPE), présidée par un ancien de la Caisse des dépôts, Philippe Nguyen, devrait reprendre les 105 cabinets d'administration de biens d'Urbania, et, avec eux, la gestion de 400.000 lots en copropriété, 80.000 lots en gestion locative et d'immeubles de bureaux. IPE, qui ne dévoile pas le montant de son apport, doit toutefois obtenir l'acceptation de sa proposition par l'ensemble des créanciers d'Urbania puis sa validation par le tribunal de commerce dans le cadre d'une procédure de conciliation, alors que l'ardoise des quatre banques créancières d'Urbania, dont au premier chef la Société générale, atteindrait 430 millions.dossier complexeLe président d'IPE, Philippe Nguyen, qui avait dirigé, en 2000, CDC Participations, n'est pas un expert de l'administration de biens, mais est familier de l'immobilier. Co-leader avec LBO France en 2000 pour le rachat du promoteur Nexity, il avait aussi repris en 2001, à titre majoritaire, le conseil en immobilier aux entreprises Atisreal. Par ailleurs « en cinq ans, nous avons investi 437 millions d'euros de fonds propres et contribué à la constitution d'un portefeuille de 3 milliards d'euros qui a été entièrement cédé », fait valoir Philippe Nguyen, qui avait repris des sociétés exerçant dans des domaines variés (fret, logistique ferroviaire, maritime et loisirs).Le dossier Urbania n'en est pas moins très complexe, la société étant sous le coup d'une enquête du parquet de Paris après le dépôt d'une plainte par la Société Généralecute; Générale. Mais IPE reprendra « les cabinets et non les sociétés holding » [du groupe que présidait Michel Moubayed, Ndlr] et assure que les comptes-mandants, sur lesquels sont déposés les sommes versées par les copropriétaires, sont totalement approvisionnés. Sophie Sanchez

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :