Aéroports de Paris étudie un plan de départs volontaires de plusieurs centaines de personnes

 |   |  318  mots
Selon des sources concordantes, Aéroports de Paris (ADP) envisage de lancer un plan de départs volontaires (PDV), qui concernerait plusieurs centaines de salariés, et embaucher dans le même temps entre 150 et 200 personnes pour renforcer l\'accueil des passagers et les fonctions de maintenance. Le sujet devait être évoqué ce jeudi par le PDG d\'ADP, Augustin de Romanet, lors d\'un comité d\'entreprise (CE). Interrogés, ni la direction ni même les syndicats - qui avaient pourtant lancé un appel à la grève en juin pour s\'opposer au démantèlement du groupe - n\'ont souhaité commenter cette information.L\'objectif est de réduire le sureffectif et la masse salariale de l\'entreprise. La direction marche sur des œufs. Déjà difficile à communiquer pour une entreprise en difficulté, l\'annonce d\'une réduction des effectifs est très sensible concernant un groupe public, contrôlé majoritairement par l\'Etat, et en très bonne santé financière.ADP a préparé le terrainPour autant, le groupe a préparé le terrain. En décembre, ADP avait lancé un plan d\'économies pour limiter à 3 % en moyenne par an la progression maximum des charges courantes de la maison-mère entre 2012 et 2015.Lors de cette annonce, la question d\'une accélération des réductions d\'effectifs avait été évoquée pour rattraper le retard pris sur les objectifs fixés dans le contrat de régulation économique (CRE) signé avec l\'Etat en 2010 portant sur la période 2010-2015. Le directeur général adjoint finances et administration d\'ADP, Laurent Galzy, avait alors déclaré que des licenciements étaient inenvisageables. « Une chose n\'est pas envisageable, c\'est des licenciements, c\'est absolument certain (...) on va gérer ça dans le respect du pacte social d\'ADP et uniquement avec des mesures basées sur le volontariat ».

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :