GM tue sa marque Saab

utomobileSaab est mort. Vingt ans après l'avoir rachetée, General Motors a annoncé vendredi l'« arrêt des activités de la sociét頻 suédoise. Les négociations avec le petit constructeur néerlandais Spyker ont tourné court. Frappé par la crise et par la banqueroute de son actionnaire, Saab était trop petit pour ne pas être sacrifié dans le sauve-qui-peut généralisé à Detroit.La marque de Trollhättan n'aura, il est vrai, gagné qu'une seule fois de l'argent durant ces deux dernières décennies. Employant 3.400 personnes en Suède, la firme a encore subi une perte nette de 3 milliards de couronnes (270 millions d'euros) l'an dernier. Et ses ventes n'ont pas dû dépasser les 50.000 unités en 2009. Le paradoxe veut toutefois que GM tue sa filiale haut de gamme au moment où deux nouveaux modèles étaient enfin prêts, dont la 9-5 II qui vient d'entrer en production.Créée après guerre, la division automobile de l'avionneur Saab a eu son heure de gloire dans les années 1980. Sa 900 turbo, performante, originale, fiable et chic, avait séduit alors nombre de passionnés, notamment parmi les professions libérales de la côte Est des États-Unis. Mais GM s'est montré incapable d'investir et d'élargir la gamme. Il a banalisé les produits, tout en les laissant vieillir.GM a conclu indépendamment, en début de semaine dernière, un accord avec le chinois Baic, qui reprend les licences et outillages pour fabriquer chez lui des modèles Saab. Alain-Gabriel Verdevoye

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.