Deux concurrents bousculés par l'Android de Google

 |   |  279  mots
Aucun constructeur ne fait de l'ombre à Apple ou à RIM dans les smartphones. Nokia, le numéro un mondial des téléphones mobiles, a été à la traîne en matière d'innovation, ratant le virage des écrans tactiles et des claviers Azerty. Il devrait perdre son leadership historique dans les quatre ans selon le cabinet Gartner, se faisant dépasser par Android, le système d'exploitation pour mobile de Google. Ce logiciel gratuit a été adopté par presque tous les autres fabricants, qui ont pu ainsi se lancer très vite dans l'univers des smartphones, sans un lourd développement interne. Qu'ils s'appellent Galaxy S de Samsung, Defy de Motorola, Desire de HTC ou Optimus de LG, ces smartphones ont tous le logo du robot vert Android. Les utilisateurs ont accès aux applications de la boutique en ligne de Google, même si les 150.000 programmes de l'Android Market (moitié moins que l'App Store) ne sont pas compatibles avec tous les appareils. Les ventes de smartphones sous Android ont déjà dépassé celles d'iPhone et de BlackBerry aux États-Unis ; ce sera aussi le cas au niveau mondial en fin d'année. Gartner table sur 47,4 millions d'appareils sous Android écoulés, contre 46,9 millions de BlackBerry et 41,4 millions d'iPhone. Mais tous ces mobiles Android tendent à se ressembler. Certains fabricants désireux de se différencier et d'avoir une gamme variée ont aussi sorti des modèles avec le logiciel de Microsoft, Windows Phone 7. Le sud-coréen Samsung, le numéro deux mondial des mobiles, a su jouer sur tous ces tableaux et semble le seul de taille à défier les deux poids lourds nord-américains du smartphone. D. C.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :