« Les premiers bénéficiaires recevront leur financement fin 2010 »

 |   |  349  mots
Quand les premiers projets seront-ils concrètement lancés ?À ce jour, cinq appels à projets on déjà été publiés. Le calendrier est respecté. Les premiers seront clos à l'automne et les premiers bénéficiaires toucheront leur financement fin 2010, au plus tard début 2011. Mais certains projets complexes à mettre en oeuvre feront l'objet de plusieurs vagues.La complexité des appels d'offres est critiquée par la communauté universitaire. Comment rendre plus lisible votre stratégie ?Il est important d'avoir des appels à projets différents sur des sujets spécifiques, tel le séquençage du génome où, en dix ans, la France s'est fait devancer par le Royaume-Uni et la Chine. Cela dit, nous avons organisé des réunions d'information et mis en place une cellule d'accompagnement pour aider les candidats à faire éclore leur projet. L'idée est de savoir quel appel à projets leur convient le mieux. L'intérêt est fort, donc les demandes de conseils importantes. L'appel à projets sur les équipements d'excellence a ainsi été téléchargé 5.500 fois et nous avons reçu en un mois 100 demandes de conseil personnalisé.La rigueur budgétaire ne risque-t-elle pas de limiter les effets du grand emprunt ?Non, car le Premier ministre a confirmé que, contrairement à ce qu'impose la règle du non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite, il n'y aurait pas de suppressions de postes dans l'enseignement supérieur et la recherche jusqu'en 2013. Nous aurons donc les moyens en termes d'emplois pour mener à bien les projets du grand emprunt. Notre budget (24 milliards d'euros) est l'un des seuls en hausse et l'emprunt national va apporter près de 4 milliards de crédits frais et récurrents dans les laboratoires et les universités dès la fin 2010. Mais cela ne nous exonère pas d'une bonne gestion des deniers publics. C'est pourquoi une partie des dotations est non consomptible (seuls les intérêts sont distribués) et tous les opérateurs devront rendre des comptes régulièrement.Propos recueillis par Clarisse JayValérie Pécresse, Ministre de l'enseignement supÉrieur et de la recherche

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :