Pharmacie vétérinaire : Ceva Santé Animale étend son influence en Asie

 |   |  404  mots
Chaque année, des millions de poulets, de chiens, de chats... sont protégés dans le monde par les vaccins de Ceva Santé Animale. Les ventes de l'entreprise dépassent désormais les 600 millions d'euros par an. Elle affiche une croissance à deux chiffres pour la troisième année consécutive, grâce notamment à de bons résultats sur les marchés émergents, en Russie (+26%), en Turquie (+17%), au Mexique (+18%), et dans la majorité des pays d'Asie. C'est aujourd'hui le 8e laboratoire pharmaceutique vétérinaire mondial.Avec le lancement de Bio-Pharmaceutical en Mongolie pour la production de vaccins contre la brucellose, la société renforce encore un peu plus sa présence sur le continent asiatique, où elle dispose d'importants ressorts de croissance. Elle était déjà associée à Pékin à la société Huadu (groupe d'Etat China Agricultural Group), et s'est liée avec le Collège vétérinaire de l'université agricole de Canton. Ceva Santé Animale entend ainsi poursuivre son engagement pour une meilleure maîtrise des zoonoses (maladies infectieuses animales pouvant être transmises à l'homme) dans le monde.Dans la même optique, Ceva Santé Animale a signé jeudi 18 juillet un accord de partenariat avec Hengtong, une société pharmaceutique chinoise pour créer Ceva-Hengtong, une joint-venture, qui proposera sur le marché chinois toute une gamme de médicaments pour les porcs et les volailles, très consommés dans ce pays. A terme, en 2015, elle projette même d'ouvrir une unité de fabrication à Neijimag, la capitale de la province du Sichuan . C'est le quatrième contrat de coopération avec une société chinoise.15 millions d'euros investis sur le site de LibourneEn 2012, ce groupe spécialiste de la fabrication de médicaments vétérinaires (3 000 salariés, dont 750 au siège social à Libourne en Gironde, qui abrite aussi le laboratoire R & D) s'est encore illustré dans ce domaine en produisant deux vaccins majeurs (Transmune IBD, Vectormune ND) qui protègent les élevages de volailles contre trois maladies majeures (Gumboro, Newcastle, Marek). Chaque année, la société consacre 9 % de son chiffre d'affaires à la recherche et au développement.Portée par de bons résultats, 607,3 millions d'euros de chiffre d'affaires consolidé, en hausse de 10 %, Ceva Santé Animale continue aussi de se développer au niveau local. Elle a investi 15 millions d'euros à Libourne, afin de moderniser et d'améliorer la productivité de la ligne de fabrication de produits injectables.  

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :