Un peu de sang-froid, messieurs les Anglais  !

 |   |  309  mots
chard pool-jones notre consultant rugbyLes pépins du rugby anglais ont commencé avec Matt Stevens, qui jouait à Bath et qui a été contrôlé positif à la cocaïne. Il a été suspendu deux ans. Toujours à Bath, à la fin de la saison 2009, plusieurs joueurs ont pris de la cocaïne et ont refusé de se soumettre à un contrôle antidopage. Hélas, cela a continué avec la rencontre Harlequins-London Irish en quart de finale de la H Cup. Un joueur des Harlequins est sorti en avalant une capsule de faux sang. L'affaire a été découverte et, finalement, Dean Richards, le manager de cette équipe, a été suspendu deux ans, et le club a écopé d'une amende de 300.000 euros.Sur le terrain, on dit que ça a été difficile car on a tendance à comparer aux années glorieuses de 2001 et 2003. Il y avait quand même trois clubs anglais en quarts de finale de la H Cup et un en finale. Pendant ce temps-là, la France ne plaçait que Toulouse en quarts. C'est vrai que le championnat vit une période difficile. Beaucoup de joueurs sont partis pour la France. On compte 22 joueurs anglais dans le top 14 et non des moindres (Wilkinson, Flutey, Haskell, Thompson).De son côté, l'équipe nationale est en pleine évolution. Elle doit trouver de la stabilité et de la sérénité. Cette équipe est très sévèrement critiquée par les médias. Plus qu'elle ne le mérite. Il faut que cette équipe retrouve le sourire et s'amuse. On a même vu des gens la huer à Twickenham. C'est quelque chose de très latin et de mal vu. Un peu de sang-froid ne ferait pas de mal.?nl'équipe nationale anglaise est très critiquée par les médias. Plus qu'elle ne le mérite.Richard Pool-Jone

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :