Les seniors au bord des « Petits ruisseaux » de la vie

Les adaptations de bandes dessinées sur grand écran ont décidément du succès. Après Marjane Satrapi et son « Persepolis », Riad Sattouf et ses « Beaux gosses », c'est au tour de Pascal Rabaté et ses « Petits Ruisseaux » de s'y coller. Et comme on n'est jamais mieux servi que par soi-même, le dessinateur angevin s'est attelé à la réalisation, à l'instar de ses confrères. Pour un premier essai des plus concluants. Émile est veuf. Retraité, il partage sa paisible existence entre le bistrot PMU du coin et des journées de pêche sur les bords de Loire. Son copain Edmond, vieux gars solitaire, lui ne s'empêche pas de s'amuser, multipliant les conquêtes amoureuses. Lorsque ce dernier meurt, Emile se retrouve désemparé. Alors, il décide lui aussi de vivre sa vie, redécouvrant des envies qu'il pensait avoir enterrées à tout jamais. Les amours et la sexualité des seniors, en voilà un sujet cinématographique peu glamour et risqué. Et pourtant... « Les Petits Ruisseaux » balance entre la comédie et l'émotion d'une ingénieuse habileté. Daniel Prévost, qui interprète Émile y est pour beaucoup. Habitué des seconds rôles au cinéma, il tient ici brillamment le haut de l'affiche. Il est touchant, drôle, émouvant, tout en retenue. Rien à voir avec l'humour grinçant qu'on lui connaît. Ses camarades de jeux n'ont rien à lui envier. Bulle Ogier (Lucie) est lumineuse et Hélène Vincent (Lise) d'une douceur et d'une grâce qui pourrait faire pâlir de jalousie ses consoeurs plus jeunes. Quant à Philippe Nahon, qui incarne Edmond le coureur de jupons, il est sympathique à souhait. La grande force de Rabaté dans ce récit est de ne pas tomber dans une caricature facile. Il sublime la province angevine, d'où il est originaire, nous narrant, sans moqueries, la vie de ces gens dont la principale occupation est justement de s'occuper. Tout en nous rappelant que la vie ne s'arrête pas à 60 ans. Non, elle peut même prendre alors un nouveau tournant.Marine Cluet

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.