Le fournisseur automobile Valeo surmonte la crise en se réorientant vers l'Asie

3 mn

Les constructeurs auto français ne se portent pas bien. Mais les fournisseurs tricolores, eux, vont beaucoup mieux, merci. Comment expliquer un tel paradoxe ? C\'est simple: les équipementiers hexagonaux sont de moins en moins dépendants de... leurs clients traditionnels Renault et PSA. « En 2012, nos prises de commandes atteignent un plus haut point historique à 15,8 milliards d’euros\", souligne ainsi ce vendredi Jacques Aschenbroich, Directeur général de Valeo, en présentant les résultats 2012. Un portefeuille porté par \"le développement de nos activités en Asie et dans les pays émergents\". La seule Chine contribue à hauteur de 18% aux prises de commandes. Sur l’année 2012, la part des clients asiatiques s’élève à 28% du chiffre d’affaires total (première monte, c\'est-à-dire livraisons directes aux constructeurs) de Valeo, contre 25% en 2011. La part des clients allemands reste, elle, stable à 29%. Détérioration de la marge sur chiffre d\'affairesMalgré la crise en Europe, le fournisseur de composants automobiles français a donc réalisé en 2012 une marge opérationnelle en hausse de 3% à 725 millions d\'euros. Soit une marge de 6,2% sur le chiffre d\'affaires qui a grimpé lui-même de 8% à 11,8 milliards. La marge s\'affiche donc en léger retrait par rapport au volume de ventes (6,5% en 2011). Le résultat net se monte, lui, à 380 millions d’euros, en baisse de 11%. Il sera cependant proposé à l\'Assemblée générale de verser, au titre de l\'exercice 2012, un dividende de 1,50 eruos par action, en hausse de 7% par rapport à 2011; soit un taux de distribution en augmentation à 30%, contre 25% en 2011.Flux de trésorerie net négatifAprès des investissements de 613 millions d’euros et une capitalisation des dépenses de recherche et développement de 244 millions d’euros, la dette nette du groupe s’élève à 763 millions d’euros au 31 décembre 2012, alourdie de 240 millions en un an. Le \"cash flow\" (flux de trésorerie) net est négatif de 180 millions.Croissance supérieure au marchéAprès une année 2012 durant laquelle la production automobile en Europe (Afrique comprise) a été marquée par une baisse de 5%, Valeo anticipe désormais dans cette région une production en diminution de 4% en 2013, contre une hausse initialement attendue de 5% par an sur les années 2012 et 2013. La crise est donc là. Pour 2013, le fabricant de systèmes pour l\'automobile vise une croissance supérieure à celle du marché dans les principales régions de production en anticipant une amélioration du marché européen au deuxième semestre.  Il table sur la continuité de la marge opérationnelle (en millions d’euros), malgré une détérioration au premier semestre en raison des conditions de marché. Plus de 7% de marge à termeA moyen terme, le niveau record des prises de commandes sur ces dernières années et l’accélération du développement de ses activités en Asie et dans les pays émergents réduisent la dépendance du groupe au marché européen. Valeo a du coup affirmé ce vendredi sa capacité à générer une croissance du chiffre d’affaires supérieure de trois points en moyenne par an à celle du marché ;  une marge opérationnelle supérieure à 7% à moyen terme. Valeo a atteint en 2010, 2011 et 2012, l’objectif d’une marge opérationnelle comprise entre 6% et 7%. L\'entreprise vise aussi une rentabilité des capitaux employés de l’ordre de 30%  (32% en 2010, 31% en 2011 et 28% en 2012). 

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.