L'Inde retoque le projet Vedanta

 |   |  121  mots
Le ministre indien de l'Environnement a rejeté l'idée du projet d'exploitation minière du groupe indo-britannique Vedanta dans les forêts de la zone tribale à l'est du pays, espace considéré comme sacré. La tribu des Dongria Kondh, qui compte quelque 8.000 membres, dans l'État d'Orissa à l'est, vénère la montagne Niyamgiri, où une mine de bauxite doit être exploitée par Vedanta. La colline abriterait le dieu qui veille sur les récoltes. L'entreprise Vedanta, cotée en Grande-Bretagne, propriété d'un milliardaire indien, est le deuxième producteur d'aluminium en Inde. E. P.En 2007, la Cour suprême indienne avait déjà refusé l'un des projets miniers de Vedanta, estimant qu'il pourrait nuire au « développement durable ».

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :