Le chinois Cnooc lorgne le gisement Jubilee au Ghana

 |   |  315  mots
La Chine rêve des perspectives qu'offre le Ghana : une production de 500.000 barils de pétrole par jour à l'horizon 2014. Le mois dernier, deux banques chinoises ? la China Development Bank et la China Exim Bank ? ont accordé à ce pays de l'ouest africain un prêt historique de 12,9 milliards de dollars afin qu'il développe ses projets dans le pétrole, le gaz, l'agriculture et les infrastructures. D'après plusieurs médias, la major pétrolière chinoise Cnooc et la Ghana National Petroleum Corp (GNPC), une compagnie publique, négocieraient conjointement le rachat pour 5 milliards de dollars des actifs ghanéens du groupe texan Kosmos Energy, dont sa participation de 23,5 % dans Jubilee, l'un des plus importants gisements découverts au cours des dernières années.Pourparlers avec ExxonDes pourparlers avec Exxon Mobil, qui avait offert à Kosmos Energy 3,8 milliards de dollars pour ces mêmes actifs et 700 millions de dollars supplémentaires afin de financer des forages, se sont achevés en août dernier. Or Cnooc, qui n'a pas réalisé d'acquisition majeure en Afrique depuis le rachat à Total d'une participation dans le gisement Akpo au Nigeria pour 2,7 milliards de dollars en 2006, cherche à renforcer sa présence sur le Continent noir. En juillet 2009, la major chinoise et son compatriote Sinopec avaient pris une participation commune dans un gisement offshore angolais du groupe Marathon Oil pour 1,3 milliard de dollars. Les négociations entre Cnooc, GNPC et Kosmos Energy pourraient capoter, prévient l'agence Bloomberg. GNPC tiendrait à ce qu'un groupe occidental participe à ce deal et aurait entamé des négociations ? sans Cnooc - avec Statoil afin que le norvégien se joigne à leur offre. De plus, Kosmos plancherait alternativement sur l'introduction en Bourse de ses actifs ghanéens. Les investisseurs ne sont jusqu'à présent pas parvenus à déterminer s'il s'agit d'un projet sérieux ou d'une manière de faire monter les enchères. E. C.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :