Copé « ouvre portes et fenêtres » à l'UMP

Une semaine après son arrivée à la tête de l'UMP, Jean-François Copé sait déjà comment il va remettre le parti au travail, pour préparer la présidentielle. Évoquant avec un brin de lyrisme « la levée en masse des soldats de l'an II, qui viennent mettre leurs idées et leur engagement au service du parti », le tout nouveau secrétaire général de l'UMP a annoncé son intention de donner un coup d'accélérateur sur le terrain idéologique.Devant la presse, à l'issue du bureau politique qui se tiendra désormais le mercredi matin à l'Assemblée, Jean-François Copé a annoncé une réunion du conseil national ? le parlement du parti ? le 11 décembre. Son fonctionnement sera rénové. Parallèlement, le nouveau patron de l'UMP veut créer « un conseil des clubs et des ?think tanks? » pour épauler le parti, qui « ne doit pas fonctionner en vase clos ». Un calendrier serréLui-même à la tête d'une structure, Génération France, le député-maire de Meaux veut accompagner le travail de réforme du gouvernement et préparer le « rendez-vous de vérité » avec les Français en 2012. Fiscalité, dépendance et place du travail dans la société sont ses premiers chantiers. Le calendrier est serré : le premier semestre 2011 sera « dédié au travail des clubs » et à l'automne « une synthèse programmatique » sera élaborée par l'UMP et remise à Nicolas Sarkozy « pour qu'il en fasse son propre projet » électoral. Décidé à « ouvrir les portes et les fenêtres » de son parti, Jean-François Copé n'a, semble-t-il, pas réussi à retenir Jean-Louis Borloo. Évincé lors du remaniement du 14 novembre, le chef de file des centristes a quitté mercredi la vice-présidence de l'UMP tout en restant membre du parti présidentiel. H. F.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.