« ? C'est le plus fort de mes six titres ? »

Comment accueillez-vous ce sixième sacre ?C'est un gros soulagement pour moi. Ça a été un rallye très difficile, avec beaucoup de pression. On savait que celui qui serait devant l'autre gagnerait le championnat. On n'avait pas le droit à l'erreur. C'était l'une des courses les plus difficiles de ma carrière. Il fallait attaquer au maximum. Hirvonen a roulé très fort. Je suis vraiment soulagé de finir. C'est le couronnement d'une très bonne saison. Gagner un sixième titre au terme d'une telle bagarre, c'est vraiment un super-moment.D'autant que vous vous êtes fait quelques frayeurs lors de cette dernière manche, notamment dans la 15e spéciale?On a eu quelques petits soucis techniques durant la course. Mais ça ne m'a pas beaucoup pénalisé. Dans la 15e spéciale, j'ai relâché un petit peu trop dans les portions piégeuses et je me suis fait un peu surprendre. Ça été super stressant. Il a fallu attaquer jusqu'à la dernière spéciale. On avait une grosse pression.Après un départ idyllique, il vous aura donc fallu attendre les tout derniers instants de la saison pour être titré?Effectivement, cette saison a été très disputée. Hirvonen a été redoutable toute l'année. On a eu un début de saison formidable avec cinq victoires. Puis on a connu des soucis de différentes sortes par la suite. On s'est donc retrouvé avec un final à suspense. On a réussi à l'emporter. ça a été une grosse bagarre, très intense et très dure mentalement. C'est une énorme satisfaction de gagner dans ces conditions.Ce sixième titre est-il le plus beau ?C'est la première fois que je gagne le championnat de cette façon, lors de la dernière course. Donc émotionnellement c'est le plus fort de mes titres. C'est un grand moment. Je vais le savourer.Comment vivez-vous votre notoriété grandissante auprès du public français ?ça me fait plaisir d'être soutenu par les Français, d'être élu sportif préféré. Mais ce n'est pas quelque chose que je recherche. J'essaie juste de prendre du plaisir et de donner le maximum dans mon sport. C'est mon métier et aussi ma passion.Un petit mot sur votre coéquipier Daniel Elena?J'ai gagné tous mes titres avec lui. C'est un travail d'équipe. Il y a Daniel et il y a aussi beaucoup de personnes derrière. C'est une osmose dans la voiture qui est importante. On se connaît bien et on roule ensemble depuis des années. C'est tout ça qui paie aujourd'hui.Qu'allez-vous faire désormais ?Mon avenir se trouve en rallye l'année prochaine. J'ai signé un nouveau contrat de deux ans avec Citroën.Avez-vous tiré un trait définitif sur la formule 1 ?Il y avait une possibilité pour rouler en formule 1 lors du Grand Prix d'Abu Dhabi (le 1er novembre, Ndlr). Finalement, ça ne peut pas se faire. Donc, je vais rester concentré sur le rallye et on verra bien de quoi l'avenir sera fait. n Propos recueillis par Guillaume Navarro, à Cardiff acin utat augait aut iuscilis euisl ute magna faccummy non velit, vullam eliquipsusto conse exeril utat nis nulpute ver at irit, venis adit praessequat.Sandiate volor si bla core faciduisse venit laor se feum at at.Ing eum duisim zzriurem velit aliscin verosto consend ignisi.Dolobor perosto do odolut nibh eugait dolor sis nim velessi tatincilla aliquis et lamcons augait nullum nullam quatie vent ver sim iriureet, sisit luptat. Ut velit et nulla facin ver in hendit alis ea cortion volesto conse volortio dolorero doleseq uissim vel exer ing ex etum volestin volor sum quip exercip ex et nit vullan et lorem zzrilisi blam, sustio ero core faci ex eraessed do dio cons alit, sit, cor aciduis nosto del dolobor« mikko Hirvonen a été redoutable toute l'année. »

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.