UN AIR DE famille...

 |   |  354  mots
« La famille, on ne peut pas ­vivre avec et on ne peut pas naître sans », dit l'adage. Ce ne sont pas les trois soeurs de « Life During Wartime », imaginées par Todd Solondz, qui le feraient mentir. L'une, New-Yorkaise, se décide enfin à quitter son tordu de mari espérant trouver de l'aide auprès des siens. Sauf que ces derniers sont déjà englués dans leurs problèmes. Au menu : pédophilie, mère abusive, enfants abîmés... À force d'aligner, de film en film, les personnages laids et pervers, Solondz (« Happiness ») finit par lasser. Et ce qui apparaissait comme subversif dans ses précédentes réalisations devient ici insupportable.Chez Alexandre Arcady, on n'est pas aussi perturbé. Dans « Comme les cinq doigts de la main », seul David (Vincent Elbaz) a mal tourné. Au point d'être poursuivi par de méchants gitans. Mais ses quatre frères (Bruel, Elbé, Caravaca et Delarive) sont heureusement là pour le sauver. Humour et kitschOn retrouve, presque avec nostalgie, une ambiance, une langue, un humour, mais aussi des lourdeurs filmées de manière ­ultra-kitsch. Mais le réalisateur, qui lorgne du côté du polar, tient son intrigue et nous fait passer un bon moment.C'est aussi auprès des siens que se réfugie Anberber, le héros de « Teza » de Haïlé Gérima, après avoir été tabassé. Direction un petit village d'Éthiopie à l'orée des années 1990. Si l'aller-­retour incessant entre passé et présent nous égare, Gérima n'en réussit pas moins un beau film sur son pays rêvant de socialisme du temps de l'empereur Hailé Sélassié Ier avant de déchanter sous la dictature sanglante du négus rouge.Beaucoup plus proche, Marie ­(excellente Émilie Dequenne), l'héroïne de « J'ai oublié de te dire... », de Laurent Vinas-Raymond. Elle n'a pas de famille, alors elle s'en choisit une belle avec Jaume (Omar Sharif), le patriarche Alzheimer. On l'adopterait bien aussi. Si ­l'intrigue du film n'a rien d'exceptionnel, le comédien magnifique et majestueux irradie à l'écran et nous hypnotise. Yasmine You

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :