Le patron de Bull tire sa révérence

 |   |  278  mots
Didier Lamouche, PDG du groupe français d'informatique Bull depuis cinq ans, démissionnera de ses fonctions le 10 mai prochain, selon nos informations. Un conseil d'administration s'est tenu ce mercredi, en vue de préparer l'assemblée générale des actionnaires du 16 juin. C'est au cours de cette réunion que le patron de Bull a annoncé sa démission, invoquant « des raisons personnelles ». Mais, selon des sources internes au groupe, le départ de Didier Lamouche résulterait de désaccords entre le PDG et le principal actionnaire de Bull, la société holding Crescendo Industries, propriétaire de 20 % environ du capital. Pour rappel, Bull avait racheté en novembre dernier auprès de Crescendo Industries la société de conseil et d'ingénierie Amesys. Cette opération s'était effectuée via une augmentation de capital réservée aux actionnaires de Crescendo Industries, qui avait permis à ces derniers d'entrer au capital du groupe. « Cette opération majeure de croissance externe nous permet en outre de nous associer à un groupe d'investisseurs privés (les actionnaires de Crescendo, Ndlr) décidés à participer à la croissance du groupe », se félicitait à l'époque Didier Lamouche.Vraisemblablement, le PDG et Crescendo ne partagaient pas la même vision de la croissance de Bull. « Ce changement d'actionnariat avait bouleversé la donne », confie une source interne à Bull. Interrogé par « La Tribune », Bull n'était pas joignable mercredi soir. Le groupe doit publier ce jeudi matin son chiffre d'affaires du premier trimestre. Et le 10 mai, jour du départ de Didier Lamouche, un conseil d'administration doit se réunir afin de désigner le successeur du futur ex-PDG de Bull.Christine Lejoux

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :