Les cliniques veulent les mêmes tarifs que le public

« Sauvons la Sécu ». A partir de mercredi, ce slogan va s'afficher dans les rues de Paris et dans la presse nationale à l'initiative de la Fédération hospitalière de France (FHF). Alors que l'assurance-maladie devrait finir l'année avec 13 milliards d'euros de déficit, le principal syndicat de cliniques privées (qui regroupe 1.250 établissements) se fait fort de trouver 15 milliards d'euros d'économies pour sauver la Sécu du gouffre.Par quel miracle ? En alignant les tarifs des 2.700 actes médicaux et chirurgicaux pratiqués dans les hôpitaux publics et les cliniques privées sur les moins élevés. Or, la FHF estime que les tarifs pratiqués dans les établissements privés sont en moyenne 30 % inférieurs à ceux des hôpitaux en raison d'une gestion plus sérrée ! Pour les assurés, cet alignement des tarifs n'aurait aucune conséquence puisque la Sécu prend en charge leurs dépenses de la même manière selon les établissements. Mais il rétablirait une concurrence normale entre public et privé tout en permettant à l'Assurance-maladie de réaliser des économies. PressionLe gouvernement avait d'ailleurs prévu l'an dernier que la « convergence tarifaire » serait totale en 2018. Mais au 1er mars, seuls 35 actes, comme les accouchements, ont été harmonisés entre le public et le privé. Ce dernier veut donc faire aujourd'hui pression sur le gouvernement pour qu'il accélère la cadence et tienne ses engagements. Sauf que les hôpitaux publics, qui viennent de voir certains de leurs subventions gelées par le gouvernement pour compenser les 600 millions de dérapage des dépenses de santé depuis janvier, ne l'entendent pas de cette oreille. Ils mettent en avant leurs obligations de service public qui expliqueraient leurs coûts plus élevés. P. C.
En direct dès 8h30 - Une époque formidable

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.