Pictime vise le marché des marques de luxe

 |   |  414  mots
Après avoir fait ses preuves dans le Nord auprès de leaders de la grande distribution, Pictime veut vendre son expertise de l'e-commerce aux marques de luxe et ouvre un bureau à Paris à cet effet. « Après les ?pure players? et la grande distribution, le commerce en ligne commence à intéresser les magasins de marques et ceux du luxe notamment. Nous ne sommes plus sur de gros volumes de vente comme avec La Redoute, 3 Suisses, Damart ou Kiabi, mais sur des produits à plus forte valeur ajoutée qui nécessitent une mise en scène différente. Nos dernières innovations lancées pour nos clients traditionnels nous donnent une longueur d'avance dans ce domaine », avance Laurent Duiquet, coprésident avec Frank Flipo de Pictime (CA estimé à 12 millions d'euros en 2010, 140 salariés).Créée en 1995 par les deux coprésidents actuels, vendue en 2000 à Cable & Wireless puis rachetée en 2002 par ses fondateurs d'origine, Pictime vient de créer pour La Redoute un service, le Pix&Find, qui permet au consommateur d'avoir accès via son mobile au descriptif des articles du catalogue juste après les avoir photographiés avec ce même smartphone. Pour Kiabi, une filiale de Pictime, Rouge Interactive, a conçu une campagne de marketing fondée sur une application de réalité augmentée. Après avoir téléchargé un petit logiciel (« plug in ») sur le site de l'enseigne et présenté à la webcam la couverture du catalogue reçu par La Poste, le ou la client(e) accède à une animation en 3D qui met en scène des mannequins portant les produits sélectionnés.Laurent Duiquet en est persuadé, « C'est avec ce genre d'animations numériques que les grandes marques de luxe pourront développer leurs ventes via Internet. Un consommateur ?cross-canal?, entendez celui qui utilise autant le magasin, le catalogue papier que le Web pour passer à l'acte d'achat, dépense 25 % de plus qu'un client « monocanal ». Les marques ont tout à gagner à se mettre à l'e-commerce maintenant qu'il s'est enrichi d'applications capables de mettre en valeur leurs articles. »Contrat avec DalloyauPictime réalise aujourd'hui la totalité de son chiffre d'affaires auprès d'enseignes de la grande distribution. D'ici à trois ans, elle pense consacrer le tiers de son activité aux marques, en particulier à celles du luxe. Déjà, la PME vient de signer avec un contrat avec Dalloyau pour concevoir son futur site de commerce en ligne. D'autres devraient suivre d'ici peu.Geneviève Hermann, à Lille

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :