Le projet de loi Nome fait débat

 |   |  130  mots
Les fédérations de l'énergie CGT, CFDT, CFE-CGE d'une part, et FO d'autre part, ont fait part jeudi de leur « position commune ferme de désaccord » vis-à-vis du projet de loi réformant le marché de l'électricité (Nome). Cette loi, présentée récemment en conseil des ministres, va obliger EDF à céder à ses concurrents 25 % de sa production nucléaire à un prix proche du coût de revient. « Tout l'équilibre du système électrique français serait fragilisé pour ne pas dire remis en cause », affirment les syndicats en ajoutant que ce projet provoquerait une « hausse substantielle » des tarifs. La CGT et FO soulignent que cette loi conduira à terme à partager la rente nucléaire avec les pays qui ont fait d'autres choix énergétiques.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :