Deux fonds français, Astorg et Axa Private Equity, parmi les plus performants du monde

2 mn

Les fonds d'investissement français tirent leur épingle du jeu. Deux d'entre eux figurent en effet dans le Top 10 mondial des acteurs du private equity les plus performants, établi par HEC Paris et l'agence Dow Jones. Astorg Partners pointe à la deuxième place, gagnant un cran par rapport à l'année dernière, et Axa Private Equity arrive en dixième position. À leurs côtés figurent trois Américains (Leonard Green & Partners, Hellman & Friedman et Lincolnshire), trois Britanniques (BC Partners, Permira et TowerBrook Capital), un Allemand (Waterland) et un Suédois (Nordic Capital). « Ces résultats prouvent que la place de Paris est l'une des meilleures du monde », estime Nathalie Duguay, associée au cabinet d'avocats SJ Berwin.Les géants américains absents Pour établir cette hiérarchie, HEC et Dow Jones ont analysé les performances enregistrées par près de 600 véhicules d'investissement levés entre 1997 et 2006 pour un montant global de 714 milliards de dollars (538 milliards d'euros). Outre la domination des États-Unis, de la Grande-Bretagne et de la France, l'un des faits notables de l'étude est l'absence des géants américains du LBO, comme Blackstone, Carlyle, Goldman Sachs Capital Partners, KKR ou encore TPG. « Les acteurs ayant levé de très gros fonds entre 2003 et 2007 ont eu des difficultés à générer des rendements importants », explique Olivier Gottschalg, professeur à HEC et auteur du classement. En outre, certaines sociétés ne souhaitent simplement pas communiquer des données sur leurs performances, ajoute-t-il. « Le défaut de ce genre d'étude est de confondre tous les acteurs du marché dans un même échantillon. Un acteur national dont la seule activité est le LBO [rachat avec un recours à l'emprunt, Ndlr] peut difficilement être comparé avec un gros fonds anglo-saxon, dont l'éventail de métiers va du capital-investissement à l'immobilier en passant par la dette », juge un observateur.En mai, HEC et Dow Jones s'étaient prêtés à un autre exercice : classer les fonds en fonction de leur performances attendues dans les 5 à 10 prochaines années. Cette fois-là, des poids lourds du secteur étaient réapparus dans le Top 10 (Goldman Sachs, TPG et Carlyle) et Axa Private Equity avait été classé premier. Alexandre Madde

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.