Exclusif : le successeur d'Alain Juillet dans une short-list à deux noms

 |   |  433  mots
La short-list secrète comporte les noms de Pierre Conesa et de Francis Idrac. Celui-ci tiendrait la corde pour succéder à Alain Juillet. Un "grand flic", Gilles Gray, pourrait devenir adjoint du coordinateur du renseignement, Bernard Bajolet, en charge de l'intelligence économique.

Que le remplacement d'Alain Juillet comme Haut responsable à l'intelligence économique se révèle une opération compliquée ! Digne du Rainbow Warrior ou du démontage du réseau Saphir ! Les premières informations annonçant le départ du HRIE datent du 23 avril. Pire, Le décret mettant officiellement fin a ses fonctions a été publié au JO du 29 mai. Et toujours pas officiellement de successeur. Mais dans les coulisses, on s'agite. Selon nos informations, Bernard Bajolet, serait a la manoeuvre. Depuis son bureau de l'Elysée, le coordinateur du renseignement auprès de Nicolas Sarkozy aurait établi une short-list secrète de deux noms. Le premier serait Pierre Conesa, Directeur général de la Compagnie européenne d'intelligence stratégique (CEIS) et ancien haut fonctionnaire au ministère de la défense. L'autre nom est celui de Francis Idrac, l'époux d'Anne-Marie Idrac, secrétaire d'État en charge du Commerce extérieur auprès de la ministre de l'Économie, de l'Industrie et de l'Emploi.

Ce dernier ferait la course en tête, selon nos informations. Pierre Conesa serait jugé trop proche des prestataires de l'intelligence économique, en tant que DG de l'un d'entre eux, la CEIS, pilotée par Olivier Darason. En revanche, Francis Idrac affiche un CV qui colle parfaitement au poste. Originaire du corps préfectoral - il a été nommé, en juillet 2005, préfet de la région d'Aquitaine, préfet de la zone de défense Sud-Ouest, préfet de la Gironde - il rassure au ministère de l'Intérieur. Il a été, de plus, nommé inspecteur général des finances en service extraordinaire, en conseil des ministres, le 30 avril 2009. Or, selon la lettre Intelligence on line, généralement bien informée, le prochain HRIE devrait être un Inspecteur général des finances. Le blog intelligence économique de latribune.fr avait annoncé que le prochain HRIE devrait être rattaché à Bercy.

Cependant, l'architecture de l'intelligence économique comprendrait un autre nom. Celui de Gilles Gray, aujourd'hui sous-directeur à la sous-direction de la protection du patrimoine de la DCRI. Ce contrôleur général de la police nationale pourrait devenir adjoint de Bernard Bajolet, chargé du renseignement économique. Ce pur produit de la DST a fait sa mobilité dans la préfectorale comme sous-prefet de Calais où il a eu à gérer les difficultés liées aux sans-papiers désirant passer en Grande-Bretagne. Il a alors été apprécié par Nicolas Sarkozy, ministre de l'Intérieur. Certains aujourd'hui le décrivent avec humour comme un "sarkozyste de la première heure".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :