International : la France va-t-elle rester le gendarme de l’Afrique ?

 |   |  246  mots
Dans les rues de Bangui, des affrontements ont fait une vingtaine de morts et plusieurs dizaines de blessés jeudi. / Reuters
Dans les rues de Bangui, des affrontements ont fait une vingtaine de morts et plusieurs dizaines de blessés jeudi. / Reuters (Crédits : Reuters)
La Tribune publie chaque jour des extraits issus de l'émission "28 minutes", diffusée sur Arte. Aujourd'hui, la France va-t-elle rester le gendarme de l’Afrique ?

50% de la croissance démographique mondiale. C'est ce que devrait fournir le continent africain au cours du XXIème siècle. Un potentiel colossal, une dynamique extraordinaire et un marché pharamineux, minés par la pauvreté, la corruption et des conflits liés aux rivalités religieuses, ethniques ou civiles.

Un risque permanent de chaos exacerbé par l'absence d'État et de gouvernance, qui pousse aujourd'hui l'ONU à autoriser le déploiement d'une force africaine et de troupes françaises en Centrafrique. Une résolution internationale votée à la veille d'un sommet "pour la paix et la sécurité en Afrique" qui se tiendra dès demain à l'Élysée.

28 minutes

Alors qu'a été remis hier le rapport « Un partenariat pour l'avenir », présentant 15 propositions pour une nouvelle dynamique économique entre l'Afrique et la France, se tiendra dès demain le sommet « Paix et sécurité en Afrique ». François Hollande compte ainsi donner un nouveau souffle aux relations franco-africaines.

MISE AU POINT
Par Sandrine Le Calvez

 

DEBAT
Pour parler de la Françafrique, Elisabeth Quin reçoit Antoine Glaser, journaliste spécialiste de l'Afrique, François Loncle, député et Membre de la commission des Affaires étrangères de l'Assemblée nationale et Gabriel Mbarga, journaliste et producteur à Télésud.

 >>> Suivez 28 minutes sur le site de l'émission
sur Twitter @28minutes
 et sur Facebook

____

 

 

X

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/12/2013 à 21:30 :
il est necessaire d'avoir un gendarme l'a où il ya la pagaille
a écrit le 06/12/2013 à 11:28 :
L'aspect humanitaire et la paix sont importants, mais bien sûr le réalisme autorise à penser que la France marque sa place là où sont à foison les ressources naturelles; notre pays est trop petit géographiquement.... ce qui n'est pas le cas des autres US, Russie, Chine,...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :