Elections européennes... et après : analyses et décryptages

 |   |  168  mots
Andrea Fies anime le débat. Arte
Andrea Fies anime le débat. Arte (Crédits : DR)
[Replay] ARTE décrypte les résultats du scrutin lors d'une émission spéciale au sein du Parlement européen à Bruxelles.

Pour la première fois le vote des électeurs des vingt-huit États membres aura une influence sur le choix du prochain président de la Commission européenne. Cette nomination donnera certainement lieu à un duel entre Martin Schulz et Jean-Claude Juncker.

Quelles seront les conséquences de ce scrutin pour l'Union européenne ? Qui a le plus de chances de devenir le nouveau président de la Commission ? Faut-il craindre une montée des partis populistes alors que les Belges élisent le même jour leurs députés et les membres de leurs parlements régionaux et risquent de porter les nationalistes de l'Alliance flamande au pouvoir ?

>> Retrouvez tous les résultats des élections européennes, pays par pays

Pour débattre, Élisabeth Guigou, députée PS et Présidente de la commission des affaires étrangères, Jean Quatremer, journaliste, Elmar Brok, député européen (PPE) et Président de la commission des affaires étrangères de l'UE et Pierre Kroll, caricaturiste politque.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/05/2014 à 21:15 :
Vous voulez donc que la capitale politique de l'Europe soit en France ? C’est normal que Bruxelles soit enclavée en Flandres… puisque jusqu’à une période récente, c’était une ville néerlandophone, francisée par le haut. Le phagocytage, il est opéré depuis un siècle et demi par les francophones.

C’est ça qu’il faut garder à l’esprit, pour comprendre la position crispée des Flamands et la crise permanente qui ronge la Belgique [et finira par la détruire].
a écrit le 29/05/2014 à 19:48 :
Oui, faisons le point! Qui avons-nous envoyé à Bruxelles: des personnalités d'extreme droite, Jose BOVE qui doit encore passer son certif, un syndicaliste analphabète et un Vincent Peillon qui ne s'est jamais présenté sous son nom devant le peuple, coopté par ses copains, et à droite, un menteur, tricheur d'élection Présidentielle, Lavrilleux, qui devrait immédiatement démissionner.. On est mal!..
Réponse de le 30/05/2014 à 0:32 :
L'"extrême-droite" c'est la Commission Européenne non-élue ou les lobbies qui vont rincer les euro-mondialistes de l'UMPS et leurs équivalents, afin qu'ils imposent le Traité transatlantique aux peuples, histoire de finir de les achever?
Réponse de le 30/05/2014 à 7:24 :
en fait le vrai vainqueur de cette élection est madame Merkel , la france est inaudible et en plus elle se recroqueville totalement .. lamentable mais on a les élus qu'on mérite aussi ..
Réponse de le 02/06/2014 à 20:23 :
C'est d'autant plus rigolo, que les électeurs frontières voulaient l'inverse !!
a écrit le 29/05/2014 à 18:38 :
Guygou ça suffit pour le faire regarder le tennis
Langue de bois et compagnie
Réponse de le 29/05/2014 à 20:17 :
Celle-là, son seul "fait d'armes" est d'avoir partagé la couche de tonton la francisque ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :