Croissance : la solution est à Berlin

L'Europe s'enfonce dans la stagnation voire la déflation, comme le prouvent les chiffres publiés ce jeudi. Seule une solution concertée, passant par une relance allemande, peut sortir la zone euro du marasme
Ivan Best

4 mn

Wolfgang Schauble, ministre allemand de l'économie
Wolfgang Schauble, ministre allemand de l'économie (Crédits : Reuters)

 La zone euro s'englue dans la stagnation, et il eut été surprenant que la France connaisse un sort différent. La stagnation du PIB au deuxième trimestre, annoncée ce jeudi par l'Insee n'a rien de surprenant. Voilà un an, quasiment jour pour jour, le gouvernement avait vu dans les bons chiffres du deuxième trimestre 2013 le signe d'une reprise enfin amorcée, le retour assuré et à une croissance pérenne. Las...

Toute perspective de croissance anéantie

De croissance, il n'y a pas. Pour la première fois depuis que l'on mesure en France le PIB, soit le début des années 50, l'économie va connaître trois années de suite une croissance proche de zéro -le ministre de l'Economie, Michel Sapin, évoque désormais 0,5% pour 2014- en tous cas inférieure à 1%.   Et pourquoi en serait-il autrement ? Toutes les politiques menées au sein de la zone euro depuis 2011 et qui visent à rééquilibrer les budgets à coups de hausses d'impôts ou de coupes dans les dépenses aboutissent à un résultat prévu et annoncé mois après mois par les économistes keynésiens : l'anéantissement de toute perspective de croissance, et avec pour corollaire le maintien des déficits publics. Le ministre français de l'Économie admet désormais qu'ils seront supérieurs à 4% du PIB en 2014, après 4,3% en 2013.

Comment croire qu'un coup de massue fiscal aurait pu ne pas affecter l'économie

La France en est l'exemple flagrant. Arrivant au pouvoir au printemps 2012, François Hollande a voulu croire que son coup de massue de fiscal -30 milliards d'euros, soit deux points de PIB, de hausses d'impôts- aurait peu d'effet sur l'économie, et permettrait un rapide rétablissement des comptes. Comme si l'amputation des revenus des particuliers ou la taxation accrue des profits des entreprises pouvait ne pas avoir d'effet sur l'économie. Comme si la seule perspective d'une réduction du déficit pouvait, redonnant confiance aux consommateurs et investisseurs, contrebalancer cet effet récessif des hausses d'impôts, selon le théorème jamais vraiment démontré de l'équivalence ricardienne.
En réalité, la ponction fiscale a abouti à des rentrées d'impôts largement inférieures aux prévisions. En raison du ras le bol fiscal ? Surtout parce que la croissance est retombée à zéro, ou presque. Des coupes dans les dépenses auraient eu, elles aussi, un effet négatif sur la croissance.

Un pacte de responsabilité inopérant

Le pacte de responsabilité peut-il changer la donne ? La baisse du coût travail qu'entreprend le gouvernement, à travers le Crédit d'impôt compétitivité emploi (CICE), décidé dès l'automne 2012 - le revirement vers une politique « sociale-démocrate » de l'offre ne date pas de ce mois de janvier- pourrait jouer son rôle, si les entreprises voyaient leurs carnets de commande se remplir un peu. Ce qui n'est évidemment pas le cas. Elles subissent le contrecoup de la stagnation européenne, avec une croissance nulle des exportations au deuxième trimestre, et, en conséquence, une nouvelle baisse de l'investissement.

Une réponse européenne

La question est celle de la sortie d'une telle situation. La réponse est bien évidemment européenne. François Hollande en appelle à l'Allemagne, à un effort de relance allemand, mais celle-ci ne veut rien entendre, renvoyant la France à ses réforme structurelles. Le ministre allemand de l'économie, Wolfgand Schauble a osé qualifier sa politique de keynésienne. Argument avancé : Keynes estimait qu'en situation de conjoncture favorable, l'Etat devait engranger les excédents, en prévision des périodes de basses eaux conjoncturelles. Et d'insister sur la situation favorable de l'Allemagne qui, donc, pourrait s'abstraire du contexte de la zone euro. Mais peut-on raisonner ainsi, aussi égoïstement, dans le cadre d'une Union économique et monétaire ? Où est la coordination économique dans la zone euro ? Si seule l'Allemagne compte, comment justifier sa participation à une telle union ? En outre, les derniers résultats économique incitent à douter de la bonne situation économique de l'Allemagne : la stagnation s'y installe aussi.

Comme le soulignent nombre d' économistes américains la zone euro souffre avant tout d'un déficit déficit de demande. Il se mesure à l'aune de l'excédent de la balance courante. Cet excédent, ce sont les Allemands qui sont à l'origine par leur excès d'épargne. L'Allemagne a évidemment les capacités de relancer.
C'est la seule chance du président français. Que le gouvernement allemand, face à une économie qui se détériore, se décide à infléchir sa politique. Pas gagné...


-

Ivan Best

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 158
à écrit le 28/08/2014 à 12:27
Signaler
On n'a pas de leçon à recevoir de ce nationaliste allemand et son petit jeu de dupes,on ne l'a pas élu que je sache,alors qu'il s'occupe des fourmis..........!

à écrit le 22/08/2014 à 10:46
Signaler
Les économistes keynésiens avaient raison, mais jusqu'à quel point ? Ont-ils pensé à l'effet désastreux du libre échange mondialisé condamné par Maurice Allais ? Voir ci-dessous : D'un lecteur de Nouvelle Cité en Février 95 : « Si l'on prend en c...

à écrit le 19/08/2014 à 9:20
Signaler
Il y a une solution bien plus simple : sortir de la zone Euro et dévaluer immédiatement de 30 %. Je suis confiant, on y viendra, contraints et forcés.

à écrit le 18/08/2014 à 14:47
Signaler
Ce que refusent de voir les Allemands, c'est qu'ils ont réussi parce qu'ils ont commencé par faire des baisses de charges sociales AVANT de faire de la rigueur. Ils ont ainsi pu réformer sans gripper la croissance. Au lieu de les condamner pour "inci...

à écrit le 18/08/2014 à 13:49
Signaler
Un president qui s'abaisse à embrasser le président allemand n'a aucune ambition pour la France. Il est incapable d'inventer quelque chose. Pourquoi encore comémorer 14-18, on comémore plus les guerres avec les anglais.

à écrit le 18/08/2014 à 10:57
Signaler
comme les administrations et le secteur politique, c'est pire que les banlieues, impossible à réorganiser, rendre plus efficace, il faut faire comme en suéde, tout privatiser et ça nous coutera 30% moins cher, supprimer le sénat, diviser le nombre de...

le 19/08/2014 à 13:26
Signaler
Public ou privé ;ça ne change pas grand chose si on ne respecte pas les droits du citoyen.Privatisez le samu,vous aurez peut etre un numéro surtaxé a 5 euros la minute(avec 20 minutes d'attente) si vous faites le 15

à écrit le 18/08/2014 à 8:19
Signaler
Hollande a raison, l'Allemagne doit augmenter le smic pour les millions de pauvres allemands ! Smic a 700 €uros en Allemagne comme en Espagne !

à écrit le 18/08/2014 à 0:43
Signaler
Et pourquoi la croissance serait à Berlin? L'austérité, c'est bien les dettes de l'Etat français? C'est marrant, on vote pour quoi? Pour faire supprimer la vie de 500 000 personnes qui ont perdu leur emploi? Pour des fonctionnaires à charge de la so...

à écrit le 17/08/2014 à 13:49
Signaler
Vous dites coup de massue fiscal, vous oubliez le coup de massue au gens qu'on a mis au chômage... un demi million de plus et ça continue! Quand la politique travaille contre la société...

le 18/08/2014 à 9:56
Signaler
.. et quand celle ci s'enrichit de jour en jour, pendant que la société se paupérise dramatiquement !! c'est TOUJOURS une sale question de fric..

à écrit le 17/08/2014 à 12:54
Signaler
La croissance est à Berlin, c'est pour berner les électeurs par du parjure? On annonce des baisses d'impôts et une simplification administrative, c'est pour 2025? Notre royaume du bureaucrate ne produit pas de croissance... nous avons un Etat vampire...

à écrit le 17/08/2014 à 10:15
Signaler
J'ai pas de fraîche donc rien à foutre, je glandouille et j'attends les aides chaque mois, alors la relance rien à cirer.

à écrit le 17/08/2014 à 10:11
Signaler
Se débarrasser des deux pieds nickelés.

à écrit le 16/08/2014 à 21:45
Signaler
La solution est dans la promulgation d'une véritable vision pour la france, fondé sur l'humanisme et non sur le socialisme. Ils sont aux antipodes l'un se l'autre. La solution est dans la pédagogie de l'explication du pourquoi le gout de l'effort, la...

le 17/08/2014 à 8:55
Signaler
Solution patronale c est évident . Peut être teinté de Bastia .....

le 17/08/2014 à 11:58
Signaler
Bastiat et tout devient plus clair SENESTRE .

à écrit le 16/08/2014 à 21:06
Signaler
la solution, c'est les autres, car il pensait que la croissance reviendrait toute seule !!! donc il pensait qu'il ne servait à rien, et on s'en aperçoit !!!! mais la france a un énorme potentiel mais complétement laminé par la dépense publique débrid...

à écrit le 16/08/2014 à 14:20
Signaler
La croissance est à Arches.

à écrit le 16/08/2014 à 0:14
Signaler
La solution n'est pas à l'Élysée ou Matignon. Encore un chtit impôt ?

le 16/08/2014 à 10:02
Signaler
Avec nos deux pieds nickelés c'est toujours la faute des autres.

le 16/08/2014 à 10:22
Signaler
La solution pour la zone euro. VOUS N AVEZ PAS ENCORE COMPRIS QUE TOUS LES PAYS DE LA ZONE EURO ETAIT EN CRISE PROFONDE;

le 18/08/2014 à 9:59
Signaler
ce n'est pas une "crise profonde"! c'est une MALADIE CHRONIQUE!! cette politique est à bout, et ne nous convient plus ! les politicards, avant de penser à leurs patrimoines et réelections, devraient un peu plus penser aux peuples qu'ils affaiblissen...

à écrit le 15/08/2014 à 15:20
Signaler
Nous avons des punaises de la croissance nulle et du chômage en Europe, c'est quoi ce système foireux! Le but c'est la désindustrialisation, la pénurie de logement, la dette qui fait de l'austérité? C'est le royaume de la paresse administrative?

à écrit le 15/08/2014 à 15:03
Signaler
L'Europe c'est le chômage des jeunes, la dette des boomers loosers en terme de croissance, la désindustrialisation, la bureaucratie tentaculaire, la croissance nulle, et la cherté des logements! Qui parle de développement? On institutionnalise la par...

le 17/08/2014 à 11:40
Signaler
un échec total !

à écrit le 15/08/2014 à 13:50
Signaler
Pourquoi des commentaires disparaissent. Je voudrais relire celui de Cafeine

à écrit le 15/08/2014 à 12:11
Signaler
Tous les pays en croissance ont réduit la fonction publique... mais les déficits et les dettes continuent!

le 18/08/2014 à 10:53
Signaler
mille fois d'accord, ils ne font que gaspîller, saigner le privé qui finance le public, ce monstre qui ne fait que creuser les dépenses et la dette, aucune efficacité, aucuns résultats, pire, résultats en baisse permanente pour des hausses permanente...

à écrit le 15/08/2014 à 11:53
Signaler
Réforme du code du travail .... en gros le diviser par 5 !!!!!!! .... diminution de 80% des fonctionnaires et d' élus .... simplification/diminution des lois .... une façon d'ouvrir le robinet .... et foutre en l'air ...

le 15/08/2014 à 14:20
Signaler
pourquoi diviser le code du travail par 5 et pas par 4 ou 6 ? en plus si vous ne gardez que la partie concernant les vacances et que c'est un code écrit en gros caractères...

à écrit le 15/08/2014 à 11:45
Signaler
Encore un journaliste qui relai les excuses des politiques qui se justifie en accusant le voisin d'égoïste. Maxime des socialistes en particulier mais de bien d'autres politiques de droite peu courageux depuis des décennies. En tout cas quel gachis...

à écrit le 15/08/2014 à 11:32
Signaler
Bizarre, je n'entends pas les autres pays de l'UE, formuler les mêmes critiques et les mêmes attentes que celles de la France par la voix de Michel Sapin ! Si l'Allemagne est le réellement le PROBLEME, et bien qu'Hollande "exige" son départ de la z...

le 15/08/2014 à 12:09
Signaler
quand y' a plus d'foin dans les râteliers .... les ânes se battent !

le 15/08/2014 à 12:37
Signaler
allez donc en espagne au portugal et en grece ils adorent le fmi et merkel sans parler des banques

le 15/08/2014 à 13:00
Signaler
YES retour au Deutch Mark !! Youpi il serait beaucoup plus cher que l'euro et on serait beaucoup mieux !!

le 16/08/2014 à 0:17
Signaler
Même pas. Les suisses ont leur propre monnaie, et ils ont excédent commercial aussi. On peut manipuler sa monnaie. Les japonais l'ont fait pendant des décennies.

à écrit le 15/08/2014 à 11:20
Signaler
Il suffit de voir les statistiques sur les volumes de la GMS , pour se rendre compte que la situation est plus que grave !!!!!!!!!!!!!

à écrit le 15/08/2014 à 11:11
Signaler
c'est la cata !!!!!!!!!!!!!!!!!

à écrit le 15/08/2014 à 10:45
Signaler
L auteur se fait des illusion. Meme en admettant que la RFA effectue une relance par la consommation, la france en profitera peu car elle ne produit plus grand chose de competitif. Les allemands acheterons des VW ou des audi, peut etre des Renault ma...

à écrit le 15/08/2014 à 10:37
Signaler
La solution est de virer les socialistes !

le 15/08/2014 à 10:45
Signaler
ça au moins c'est une proposition géniale !

le 15/08/2014 à 15:55
Signaler
nos socialistes sont aussi nocifs qu'une fois arrivés au pouvoir!

à écrit le 15/08/2014 à 10:30
Signaler
L'Europe n'est pas viable. L'effet marché (espace européen) ne fonctionne pas, par contre l'effet dépenses supplémentaires pour les pays membres marche très bien. Qui s'en préoccupe? Certainement pas ceux qui en profitent. On ne scie pas la branche s...

le 18/08/2014 à 10:04
Signaler
pas FAUX !

à écrit le 15/08/2014 à 10:26
Signaler
Le moteur Allemand ne sera pas assez puissant pour relancer l'économie Européenne. D'autre part, une relance par la mise en chantier de grands travaux ne relancera l'économie que momentanément. Une véritable relance passe par l'action concertée de ...

le 15/08/2014 à 10:41
Signaler
Ce que le bon sens nous dictait et que F.Lordon du diplo avait si bien exprimé dès 2009 nous échoit. Le 4ème reich nous conduit logiquement à la faillite. L'aveuglement est une coutume chez nos voisin !

le 15/08/2014 à 10:47
Signaler
Moteur allemand ?

à écrit le 15/08/2014 à 10:24
Signaler
Faux. La solution est à Paris où des réformes structurelles irréversibles doivent être immédiatement prises. Inutile de les énumérer. La plupart des pays les ont mises en oeuvre. Quant aux Allemands, ils ont donné.

le 15/08/2014 à 10:42
Signaler
quelles réformes ?

le 15/08/2014 à 10:56
Signaler
ah bon ??? belle analyse :) avez vous lu l'article ? L'ensemble de l'Europe est au bord de la récession mais le problème est français, bravo ?

à écrit le 15/08/2014 à 10:15
Signaler
quand on sait qu'il faut au minimum 1.5% de croissance pour commencer à creer des emplois, on peut se dire que seul POLE EMPLOI a encore de belles perspectives de croissance en FRANCE

à écrit le 15/08/2014 à 9:11
Signaler
Le gouvernement doit restructurer l'état, alléger TOUS les impôts et taxes qui étouffent l'économie française. DEUX ACTIONS A REALISER. Y arrivera t il ? A écouter leur déclarations d'immobilisme et leur pas en avant suivi de deux pas en arrière il ...

le 15/08/2014 à 10:48
Signaler
Valls et Hollande font depuis deux ans la danse de la pluie, c'est dire qu'ils espèrent que la conjoncture va se retourner pour pouvoir dire ensuite:"vous voyez la danse à payé" Et s'il ne pleut pas ils diront avoir fait tout ce qu'il fallait. On rig...

le 15/08/2014 à 10:58
Signaler
Heureusement que vous êtes là pour nous montrer la voie !

le 15/08/2014 à 23:33
Signaler
Vous au moins vous ne montrez rien, le néant.

à écrit le 15/08/2014 à 8:54
Signaler
Oui il faut relancer, mais pas pour fabriquer des TGV, mais investir des filières pour l'avenir numérique, recyclage, nano technologies.'.pour cela il faudrait que la France inspire confiance. Comment inspirer confiance quand on ne réforme pas ? Il e...

à écrit le 15/08/2014 à 8:42
Signaler
Pas d inflation pas de croissance. C est difficile à comprendre je le consens.

à écrit le 15/08/2014 à 7:28
Signaler
Il a raison. La clef est en Allemagne. Il faut qu'ils nous envoient dare-dare des fonctionnaires pour nous expliquer comment redresser la barre. Sinon, on va se retrouver avec des fonctionnaires du FMI aux commandes.

le 15/08/2014 à 9:33
Signaler
Ils vont nous dire qu'il faut faire travailler Raymond dans un abattoir pour 400 euros par mois.

le 15/08/2014 à 10:25
Signaler
C'est sûr que le chômage rapporte plus. Ce qui explique le taux de 6% outre-Manche sans doute !

le 15/08/2014 à 13:41
Signaler
Il ne faut pas que regarder le taux de chômage mais le taux d'activité car beaucoup sortent du système

le 16/08/2014 à 0:21
Signaler
400 pour un temps partiel plus un RSA, c'est pas si mal. Plus une aide au logement...

le 16/08/2014 à 10:01
Signaler
J'en profite un Max un peu plus de fraîche serait beaucoup plus intéressant, sans bosser bien sur.

à écrit le 15/08/2014 à 7:24
Signaler
La complainte du cancre vis à vis du premier de la classe. T'es trop bon et du coup notre médiocrité se voit. C'est vrai que l'Allemagne a plein de problèmes: - un dialogue social apaisé - des comptes de l'État et des caisses sociales à l'équilibre...

le 15/08/2014 à 9:24
Signaler
"Le plus triste c'est qu'on s'en sort pas trop mal", c'est dommage désolé.

le 15/08/2014 à 11:00
Signaler
on a vu ça les deux dernière mandature, fulgurant !

à écrit le 15/08/2014 à 7:03
Signaler
Bien sûr ce n'est pas de notre faute. L'État a arrosé pendant des années les corporations qui avait un pouvoir de nuisance, dépensé sans compter, sans être capable de rationaliser sérieusement. Notre système social croule sous les avantages particuli...

le 15/08/2014 à 9:20
Signaler
quelle réformes ?

à écrit le 15/08/2014 à 6:47
Signaler
Commençons par balayer devant notre porte en faisant les réformes douloureuses et alors l Allemagne fera un effort , par pitié n inversez pas les rôles

le 15/08/2014 à 9:31
Signaler
Quelles réformes ? elles s'appliquent à vous aussi ?

le 15/08/2014 à 10:32
Signaler
Si on commençait par diviser par 10 le nombre d'élus, on supprimait tous les organismes inutiles pour de bon, on e ne remplaçait plus systématiquement les fonctionnaires avec les doublons que l'on connait etc. A quoi servent le Sénat, le Conseil écon...

le 15/08/2014 à 10:49
Signaler
"Quelles réformes ? elles s'appliquent à vous aussi ?" En France, les gens de gauche vivent sur le dos des gens de droite, qui évidement se cassent du pays. Suffit donc de faire en sorte que personne ne touche plus de l'Etat qu'il ne lui paye. L'E...

à écrit le 15/08/2014 à 6:20
Signaler
L'important c'est la croissance des indemnités non-imposables pour les heureux bénéficiaires.

à écrit le 15/08/2014 à 0:50
Signaler
Quelle manie de la gôche française de vouloir changer ceux qui réussissent plutôt que de se changer eux-mêmes. La France doit: -Enfin dégraisser le mamouth et baisser massivement les dépenses de l'état, -Baisser et sipmplifier l'impôt sur le rev...

le 15/08/2014 à 9:04
Signaler
Il semble que nous soyons une minorité a être prêt a accepter les changements nécessaires en France. Les politiques n'y sont pas prêts et de peur de perdre des "bulletins de vote" ils ne font rien. C'est "l'inconscience politique", c'est l'absence d'...

le 15/08/2014 à 10:30
Signaler
Programme courageux et nécessaire mais face aux incompétents du gouvernement, aux syndicats préhistoriques, c'est loin d'être gagné. Il faudra une hausse des taux d’intérêts (attaque des marchés sur la dette française) pour que la panique s'installe ...

le 15/08/2014 à 10:48
Signaler
vous oubliez que les fonctionnaires du "mamouth" sont aussi les électeurs du PS... et que la majorité des élus sont aussi des fonctionnaires. Alors pourquoi voulez-vous qu'ils se fassent hara-kiri ? Ils n'en ont pas envie...

à écrit le 15/08/2014 à 0:05
Signaler
La zone euro n'est pas une zone monétaire optimale (Il faut un Etat fédéral avec un budget à 10% du PIB minimum, des gens qui parlent la même langue, etc. Ni l'Allemagne, ni la BCE ne peuvent arranger cela.

à écrit le 14/08/2014 à 23:29
Signaler
quand est-ce que les français se mettent au travail?.........

le 15/08/2014 à 7:54
Signaler
vous commencez quand ?

à écrit le 14/08/2014 à 22:57
Signaler
la croissance c'est fini ! La dette syndicale monte ; monte jusqu' à bientôt étrangler cette pauvre fonction publique qui ruine le pays par son volume et son incurie généralisée .

à écrit le 14/08/2014 à 22:45
Signaler
J'aimais bien la situation avant la dictature de l'UE, lorsque la France était libre ... Libre et forte !

le 15/08/2014 à 5:48
Signaler
Sauf que le monde à change.

le 15/08/2014 à 7:32
Signaler
L'UE a tiré la France vers le haut.

le 15/08/2014 à 8:56
Signaler
kaliimba de luna, tu es un doux rêveur, et surtout dangereux par ton vote

à écrit le 14/08/2014 à 22:42
Signaler
normal que cela fonctionne pas , vu le peu de réforme où même l'absence de réforme économique qui plombe le marché .

à écrit le 14/08/2014 à 22:23
Signaler
Il en parlait dans une de ses interventions fantomatiques à la TV.

à écrit le 14/08/2014 à 22:14
Signaler
Les cigales françaises anarcho-socialo-communistes disent au fourmis allemandes qu'il en revient à leur dur labeur de tout resoudre... pour continuer dans l'utopie...

le 15/08/2014 à 9:22
Signaler
Il y a aussi des criquets, des moutons, des blaireaux.

à écrit le 14/08/2014 à 22:01
Signaler
Berlin et Paris n'ont simplement pas les mêmes intérêts. L'euro ne convient pas de la même façon à chacun de ces deux pays, la France étant incapable de supporter une monnaie aussi forte, ses élites ayant renoncé depuis 40 ans à expliquer les ajustem...

à écrit le 14/08/2014 à 21:46
Signaler
il faut sortir de l'euromark; une monnaie doit correspondre à l'économie d'un pays.

le 15/08/2014 à 7:35
Signaler
Pour nous, il faudrait un europeso. Avec des dévaluations régulières de 20% par an, comme ça tout le monde payerai un impôt caché, chauf notre cher préjident qui dirait à cha femme de changer des europesos en euromarks la veille des dévaluations, chu...

le 15/08/2014 à 10:46
Signaler
On vivait mieux en dévaluant. Vous savez c'était les années 60 ou il n'y avait pas de chomage.

le 16/08/2014 à 0:13
Signaler
Il y avait déjà plus de chômage qu'en Allemagne, à l'époque.

à écrit le 14/08/2014 à 21:46
Signaler
L'Allemagne n'est pas responsable de,l'ingerence économique de la France. Si mes finances Perso sont de le rouge, je n'accuse pas mon voisin, mais je cherche mes problèmes et je résous ceux là et vite, sans emprunter encore et toujours plus.

le 15/08/2014 à 7:38
Signaler
Vous n'avez rien compris. La magie de la finance peut tout résoudre. Les Allemands produisent, les Français consomment, et on finance ça avec de la dette, de la titrisation, du quantitative easing pour rendre cela moins cher. C'est ce que les USA ont...

à écrit le 14/08/2014 à 21:40
Signaler
1. La casse de la dépense publique, ou 2. La casse des revenus des personnes physiques.

à écrit le 14/08/2014 à 21:17
Signaler
Tout doit disparaître. Prochaine fermeture cause changement de propriétaire bientôt.

à écrit le 14/08/2014 à 21:10
Signaler
tabassage a coup d'impôts racket via Urssaf et RSI pour pousser les entrepreuneurs parfois au suicide... il ne faut pas imaginer le nombre de jeunes génies plein d'énergie qui dans cette ambiance nauséabonde ont renoncé avant d'avoir essayé ...

à écrit le 14/08/2014 à 21:05
Signaler
Michel va maintenant avoir toute latitude pour nous faire les poches. Ils nous prendront TOUT. Il ne nous restera RIEN. Les français devront retourner vivre dans des bidonvilles, faire les poubelles matin et soir, s'attaquer aux fentes dans les égl...

à écrit le 14/08/2014 à 19:51
Signaler
C'est sur que c'est pas avec tout nos incompétents que l'on peut sans sortir. Il y a plus de fonctionnaires en 2014 que en 2012 c'est foutut!!!

à écrit le 14/08/2014 à 19:38
Signaler
la solution est effectivement à Berlin. l'Allemagne doit mettre en place l'euromark et se retirer du système euro .

à écrit le 14/08/2014 à 18:43
Signaler
Les contribuables allemands sauveront-ils les socialistes Français ?

le 15/08/2014 à 11:05
Signaler
Même les socialistes allemands ont dit aux socialistes français d'aller se faire foutre. Le peuple allemands est déjà à bout : il a payé pour les grecs, si ça continue, il se casse de l'Union.

à écrit le 14/08/2014 à 18:33
Signaler
Et si on faisait enfin ce que recommandent tous les économistes, ce qu'à fait Schroeder en son temps et qui a sauvé l'Allemagne: baisser les impôts, supprimer l'ISF et encourager l'épargne et les investissements... Ce serait trop demander un peu de b...

le 14/08/2014 à 19:36
Signaler
Ca reviendrait à admettre que depuis des années la clique politicarde que nous avons au pouvoir n'a rien compris. Alors que lorsque c'est la faute de la déflation c'est plus simple puisque cette dernière ne peut rien rétorquer.

le 15/08/2014 à 10:51
Signaler
"Ca reviendrait à admettre que depuis des années la clique politicarde que nous avons au pouvoir n'a rien compris." Ce ne sont pas les politicard qui votent..

à écrit le 14/08/2014 à 18:08
Signaler
Astrologue amateur, j'avais prédis en 2011 une période noire pour la planète, un nombre très important de morts, des insurrections et guerres violentes, et une chute vertigineuse de l'économie mondiale pendant les années 2013-15. Mes prévisions se so...

le 14/08/2014 à 19:13
Signaler
@saturne : et l eau de la mer au 15 août à la baule? 16 ° ? rassurez moi

à écrit le 14/08/2014 à 18:01
Signaler
La solution n'est pas qu'à Berlin mais aussi en France en faisant des réformes!!! Arrêtez de nous bassiner avec l'Allemagne, ça devient lourd. Il faut nous réveiller, on ne doit laisser en aucun cas l'Europe à la botte allemande. Les deux fois où l...

le 14/08/2014 à 21:48
Signaler
quelles réformes ?

le 15/08/2014 à 0:54
Signaler
Celles que tous les pays qui réussissent ont faites: -Dégraisser le mamouth et baisser massivement les dépenses de l'état, -Baisser fortement la fiscalité: simplifier l'impôt sur le revenu et transferer une partie des charges sociales sur la TVA,...

le 15/08/2014 à 9:28
Signaler
l'Espagne et le Portugal connaissent une reprise ? vous devriez aller dans ces pays et en parler avec eux. Pour la flexibilité du travail, je vous conseille de vous l'appliquer tout de suite à vous même dès maintenant et à baisser votre salaire pour ...

le 15/08/2014 à 10:54
Signaler
Leur déficit baisse, c'est le principal.

le 15/08/2014 à 11:17
Signaler
Retournez a vos chansons,vous y etes meilleur.La dette de l'espagne explose et vient de passer les 100% du PIB:sans doute est-ce cela la reprise.

à écrit le 14/08/2014 à 17:46
Signaler
La solution passe par la fin de l'impôt sur la fortune et le plafonnement de l'impôt sur le revenu à 20%, de la TVA à 15%, et de la suppression de toutes les autres taxes redondantes. Tant que celui qui épargne est un fraudeur fiscal et que celui qu...

le 14/08/2014 à 18:29
Signaler
Raisonnement tout à fait exact et qui permettrait enfin à la France de sortir de l'ornière ou la politique du tout fiscal l'a enfoncée. Et en espérant qu'il ne soit pas déjà trop tard ! Mais, hélas, vous voyez le gouvernement Hollande annoncer cela ?...

à écrit le 14/08/2014 à 17:38
Signaler
C est pas parce que l Allemagne nous écrabouille en ce moment qu il faut l accabler de tous nos échecs... Inspirons nous de ce qui marchent chez eux au lieu de leur demander de l aide... Ou alors soyons ridicules jusqu au bout et mettons nous sous tu...

à écrit le 14/08/2014 à 17:32
Signaler
N'achetez PAS de Volkswagen, Audi, Milka, Braun, Karcher, Stabilo Boss, Lidl, Oral B, Adidas. C'est par un boycott de l'Allemagne que cette dernière changera sa mentalité hyper patriotique.

le 14/08/2014 à 21:50
Signaler
+ 1

le 15/08/2014 à 0:18
Signaler
+1

le 15/08/2014 à 7:41
Signaler
Faites comme Bayrou.

le 15/08/2014 à 8:53
Signaler
Déduction faite des produits manufacturés allemands et chinois,il ne va pas nous rester grand chose.

le 15/08/2014 à 10:55
Signaler
Les allemands ne paieront pas pour vos conneries socialistes, ni moi du reste : vous avez voulu une utopie, rien écouté, très bien, mais c'est sans filet.

le 18/08/2014 à 10:08
Signaler
+ 2

à écrit le 14/08/2014 à 17:23
Signaler
Y a rien a espérer de l'Allemagne. Faut pas compter sur les autres dans cette europe. Au contraire l'Allemagne va accentuer sa politique en disant qu'elle nest plus assez stricte.

à écrit le 14/08/2014 à 16:52
Signaler
Finalement Hollande avait raison, l'Allemagne doit augmenter les salaires pour relancer son économie !

à écrit le 14/08/2014 à 16:37
Signaler
fin de l euro et l Europe nous allons tout droit dans 2 ans l Europe et euro vas exploser avec la crise en réussi les guerre contre les extrême et le chômage .......fin de l euro et l Europe nous allons tout droit dans 2 ans l Europe et euro vas ex...

le 14/08/2014 à 16:55
Signaler
Je ne sais pas ce que c'est, mais vous en avez trop pris.

le 14/08/2014 à 21:48
Signaler
+1 +mdr !

à écrit le 14/08/2014 à 16:34
Signaler
fin de l euro et l europ

à écrit le 14/08/2014 à 16:29
Signaler
Pas tout a fait d'accord. La solution c'est la fin de l'euro. Tous les maux et tous les problemes actuels etaient prevus et connus par les architectes de l'ERM, le precurseur de l'euro. Bernard Connelly a meme été mis au placard par un certain Jac...

le 14/08/2014 à 19:58
Signaler
Effectivement. D'ailleurs, ce Bernard Connelly est l'auteur d'un remarquable ouvrage intitulé "the rotten heart of europe" permettant d'avoir une vision de l'envers du décor de la création de l'UEM.

à écrit le 14/08/2014 à 16:24
Signaler
Chouette, les pays ayant un systéme socialiste sont en faillites : énorme surprise ! Voler les riches ne marche pas, a bein ca mon bon monsieur.. Alors, on les licencie quand ce million de fonctionnaires, ils les payent quand, la majorité des f...

le 14/08/2014 à 16:33
Signaler
je suis d accor fin de l Europe et l euro

le 14/08/2014 à 17:38
Signaler
Les USA et la BG seraient-ils donc des pays socialistes ? ;) Ils sont bien plus endettés que nous et la BG, malgré sa croissance, n'a pas retrouvé son PIB de 2009, qui s'était effondré... à la différence du notre. On ne voit que ce qu'on veut voir.....

le 15/08/2014 à 10:58
Signaler
On est socialiste lorsque l'Etat dépasse 40% du PIB : toute l'Europe est socialiste (50% du total des dépenses sociales DANS LE MONDE !), toute l'Europe est en faillite, avec plus ou moins 10 ans de décalage.

le 15/08/2014 à 14:24
Signaler
à 40 % on est quoi ?

à écrit le 14/08/2014 à 16:11
Signaler
pouquoi l'allemagne devrait elle financer notre trop de fonctionnaires ,d'elus, de regimes speciaux, de syndicats qui detruisent des emplois ,du trop de subventions aux associations suivant plus nuisibles qu'utiles etc

le 14/08/2014 à 16:23
Signaler
Tiens en tant que bon réac vous auriez pu ajouter les malades, les chômeurs, les étrangers les vieux. Bref, tous ceux qui vous gênent quoi.

le 14/08/2014 à 17:25
Signaler
@ Matheo ; Euh, et l' Allemagne qui a accompli les réformes drastiques ...elle ne patauge pas ?

le 14/08/2014 à 17:35
Signaler
C est être reac que de vouloir un état plus efficace? Des dépenses publiques mieux maîtrisées? Un état au finance solide sur lequel on peut compter avant de compter sur des partenaires? On confond tout dans dans ce bistrot... Les français ont perdu l...

le 14/08/2014 à 19:33
Signaler
non pas le trop de fonctionnaires, mais TOUS les fonctionnaires, les elus les regimes spéciaux, les syndicats, les associations, les étrangers etc...!!!!! et pour les vieux et les chômeurs et les malades ce n'est qu'une question de temps, car quand...

le 14/08/2014 à 21:53
Signaler
Je ne savais pas que l'Allemagne payait nos fonctionnaires.

à écrit le 14/08/2014 à 16:06
Signaler
Voilà une belle illustration de la politique de mendicité agressive vis à vis de l'Allemagne que la France pratique afin de pouvoir se convaincre qu'elle n'a aucun effort à faire.

à écrit le 14/08/2014 à 15:46
Signaler
Ras le bol des sornettes des Sapin, Hollande, Valls et tous ces nuls qui gouvernent, incapables de faire de profondes réformes de structures : moins d' Etat = moins de taxes et d' impôts et plus de liberté d' entreprendre. Ras le bol de ce socialisme...

le 14/08/2014 à 16:15
Signaler
Avez-vous lu l'article ? L'Allemagne joue cavalier seul et donc par son égoïsme entraîne les autres pays dans le marasme économique. Vous pouvez faire autant de réformes que vous voulez, sans une politique économique commune du genre planche à billet...

le 15/08/2014 à 11:01
Signaler
"L'Allemagne joue cavalier seul et donc par son égoïsme entraîne les autres pays dans le marasme économique." Les gens qui ne me donnent pas leur argent, c'est rien que des égoïstes, mon bon monsieur..

à écrit le 14/08/2014 à 15:35
Signaler
Tant que tout les pays, tel des oeufs, seront dans le même panier, il y aura de la casse!

le 14/08/2014 à 19:05
Signaler
pourtant, était ce ce que préconisait la belle Europe, au début? que ne nous faisait elle entrevoir, solidarité, travail, échanges, beaucoup moins de chômage etc.....voulait elle "appâter les poissons"?? ! MDR !

à écrit le 14/08/2014 à 15:31
Signaler
Commencent à nous gaver avec leur croissance. Qu'ils annulent déjà un bon million de milliards de dettes, et on repartira sur un bon pied.

le 14/08/2014 à 15:36
Signaler
Alors au revoir a vos economies ....

le 14/08/2014 à 16:53
Signaler
Si vous aimez entre tenu en otage, c'est votre problème, pas le mien.

le 15/08/2014 à 11:00
Signaler
"Si vous aimez entre tenu en otage, c'est votre problème, pas le mien." L'Etat DEPEND de l'économie de toute façon..

à écrit le 14/08/2014 à 15:26
Signaler
C'est tout ce qu'on demande aux Français. Ach et aussi, de grâce, ne livrez pas les Mistrals à la Russie, vielen Danke !

le 15/08/2014 à 7:49
Signaler
Ils veulent bien nous les acheter.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.