Hubert Védrine "Un Schengen efficace est la première réponse au mécontentement européen"

Divisée face à la crise des migrants, secouée par le séisme du Brexit, dominée par une tendance politique populiste, l’Europe peut-elle encore être sauvée ? Les peuples s’intéresseront-ils à nouveau à l’Union européenne ? Nous en parlons dans ce dernier hors-série de 28’.

1 mn

(Crédits : DR)

Alors que l'Europe traverse une période de crise aussi bien sociale, économique, que politique, Hubert Védrine publie Sauvez l'Europe !, un ouvrage dans lequel il explicite les ressorts de la crise de confiance dans l'Union européenne et développe des propositions pour la surmonter.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 18
à écrit le 01/01/2017 à 15:50
Signaler
Un Schengen "efficace", ça ne peut pas exister, puisqu'il est impossible de contrôler infailliblement quelque frontière que ce soit. Quiconque veut passer d'un pays à l'autre peut le faire sans trop de difficultés. Même les murs, les grillages, les b...

le 01/01/2017 à 19:48
Signaler
Les caméras de surveillance peuvent au contraire contrôler de vastes frontières autour de l'Europe à moindre coût (et pas seulement les passages mais bien d'autres aspects, trafics, fraudes, vols etc compensant largement les investissements technolog...

à écrit le 01/01/2017 à 15:10
Signaler
L'Union européenne tout comme l'euro sont indispensables face à la Russie, Chine, Etats-Unis etc. C'est drôle comme on refuse d'aller de l'avant comme un âne têtu alors que les Etats-Unis ont une monnaie commune pour bien plus que 27 Etats mais 50 et...

à écrit le 01/01/2017 à 12:02
Signaler
Quelques semaines avant son décès fin 2014, Helmut Schmitt, le chancelier le plus respectable de l'Allemagne, déplorait que la Grèce avait été accepté dans l'UE, car elle avait renoncé à sa dictature et sous l'impulsion de Giscard, mais sans fondemen...

le 01/01/2017 à 15:23
Signaler
H Schmitt s'est également dit favorable à l'idée de mutualiser une partie de la dette européenne et conforter l'Union européenne à laquelle il tenait tout spécialement, conformément à la position des sociaux-démocrates allemands, et a estimé qu'accep...

à écrit le 01/01/2017 à 11:47
Signaler
Tout les pays composant l'UE ont abandonné "la proie pour l'ombre" et sont toujours dans "l'obscurité"!

à écrit le 01/01/2017 à 10:56
Signaler
Le problème est de savoir quelle Europe sauver? Si c'est celle de Védrine avec ses élites techno elle montre tous les jours son échec et les peuples (gros mot pour ce seigneur!) n'en veulent plus

le 01/01/2017 à 15:28
Signaler
@ Gabuzo : mieux vaut des élites techno formés que des parlementaires incapables qui "se font ch..." comme elle le disait au parlement et comme on les envoie type Rachida Dati etc Ce sont ces bons à rien qu'il faut remplacer par des élites techno élu...

à écrit le 01/01/2017 à 3:09
Signaler
Bien de donner des leçons, mais il ne faudrait pas non plus qu'il oublie qu'en tant que ministre socialo, il fait partie du problème. Chirac et Giscard ont instauré le regroupemenbt familial, mais c'est avec les socialos que les frontières ont éclaté...

à écrit le 01/01/2017 à 2:51
Signaler
Védrine est un génie ... Il me fait toujours rire à prendre des airs maniérés pour ensuite sortir des formules emprunts du bon sens ... Eh oui, il faudrait peut-être écouter les peuples car la dernière fois, cela s'est mal passé lorsqu'on a asphix...

à écrit le 31/12/2016 à 18:15
Signaler
Et ta soeur ??

à écrit le 31/12/2016 à 18:10
Signaler
J'ai vu une partie de cette émission étant donné que Vedrine fait partie des rares politiciens que je peux écouter et enfin c'est la première fois que j'entends de la part d'un représentant politique le fait que les peuples européens rejettent l'UE a...

à écrit le 31/12/2016 à 14:40
Signaler
L'UE au départ était une idée de gens comme Monnet qui voulaient créer les Etats-Unis d'Europe sous le parapluie des USA. De Gaulle a voulu une tout autre UE, celle du rapprochement franco-allemand, d'une UE sans les anglo-saxons, basés sur l'Europe ...

à écrit le 31/12/2016 à 14:00
Signaler
Hubert Védrine fait partie de nos Grands Politiques (avec des majuscules en France). Une analyse qui n'hésite pas à se montrer contrariante. Toujours intéressant de l'écouter.

à écrit le 31/12/2016 à 13:37
Signaler
La crise de l'Europe trouve ses origines dans la médiocrité des politiques, et la sous-représentation des gens de la société civile. Etre politique ne peut se concevoir qu'avec des personnes qui ont une grande expérience et une vista. Où est cette vi...

à écrit le 31/12/2016 à 12:41
Signaler
Schengen est un leurre , c'est ceux qui donnent les critères de passages à Bruxelles qui se défaussent , donc rien d'efficace ne sera fait sur ce genre de déplacement de masse , un qui passe c'est 100 candidats à l'exil qui entament le périple .

à écrit le 31/12/2016 à 12:19
Signaler
On attend encore de savoir comment l'Europe des Nations (dont M. Védrine est un grand défenseur) peut être gouvernée à 28. L'actualité nous apporte la preuve tous les jours que c'est une gageure. On se demande en effet comment on pourra éviter l'Euro...

à écrit le 31/12/2016 à 10:48
Signaler
N'est-ce pas l'absence de projet politique clair qui est à la source du malaise existentiel européen? L'EU mille feuilles? l'EU des opt outs? l'EU des cercles concentriques? l'EU des états qui ne sont ni dans l'euro ni dans Schengen? Je trouve que le...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.