L'importance d'incarner son "bonjour" en management

 |   |  572  mots
Au-delà d'une simple salutation, le rituel du bonjour est une marque de considération qui renforce quotidiennement la confiance mutuelle.
Au-delà d'une simple salutation, le rituel du "bonjour" est une marque de considération qui renforce quotidiennement la confiance mutuelle. (Crédits : Pixabay / CC)
LE TRAVAIL DANS TOUS SES ÉTATS. Le rituel du "bonjour" est le socle d'une relation managériale de qualité. Par Jehanne Essa, préventrice et enseignante vacataire en innovation sociale à l'université de Bordeaux.

Punchy, amicale, austère, apathique, routinière... la manière de dire « bonjour » n'est pas aussi anodine qu'il y paraît. Plus qu'une formule de politesse, souhaiter le bonjour à ses collaborateurs est un acte bienveillant. Bien des dirigeants en mésestiment l'importance. Ils ont tort.

En témoigne René, directeur d'un centre d'appels. Du matin au soir, il s'enferme dans sa tour d'ivoire avec sa cafetière. Sa devise : « Pas le temps de dire bonjour, nous sommes là pour être performants ». Dans sa pratique du management, René considère que le bonjour apporte peu de valeur. Lorsqu'il est obligé d'aller « au charbon », sur le plateau de l'open space où travaillent les téléacteurs, il serre les mains au pas de course. Dès qu'il arrive à Bérangère, il plonge déjà sa main pour saisir celle de Martine. Ainsi de suite. En limitant ces échanges à quelques secondes pour chaque personne, René pense malgré tout « donner de sa personne ». Pourtant, inconsidérés, ses collaborateurs le surnomment « René le requin » à cause de son sourire crispé, de son regard vide, de son manque d'empathie. Il fallait s'y attendre, René perd de son autorité. Les salariés ont l'impression de n'être que des...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/05/2019 à 16:06 :
La confiance, paramètre indispensable de la réussite et de l'entente au sein de votre entreprise.

René tente maladroitement de dire bonjour à ses employés "au pas de course" qui interprètent mal ce bonjour "sourire crispé, regard vide, manque d'empathie".
N'est-ce pas une perception qui varie en fonction de chacun? Et si Caroline qui est également très occupée apprécie ce rapide bonjour?

Au contraire, Raphaël "salue chaleureusement ses équipes". Mais que signifie chaleureusement?
Il "demande régulièrement des nouvelles de leur famille, et leur vie au travail" Et si au contraire, cela était perçu comme une intrusion car mésentente entre le chef d'entreprise et son collaborateur?

Dire bonjour oui!
Mais sans confiance, place aux interprétations et jugements.
a écrit le 12/05/2019 à 0:59 :
C’est une évidence , une base des relations humaines, toutes les relations.
a écrit le 11/05/2019 à 9:31 :
"En témoigne René directeur d'un centre d'appel"

Ah vous allez au charbon vous au moins ! On part de loin là...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :