Mondial de l'auto : la pollution de l’air ou la vie ?

 |   |  157  mots
[Replay 28'] La Tribune publie chaque jour des extraits issus de l'émission "28 minutes", diffusée sur Arte. Aujourd'hui, la pollution automobile

Une nouvelle menace pèse sur le gouvernement d'Édouard Philippe et le nouveau ministre de la Transition écologique et solidaire, François de Rugy. Une soixantaine d'associations, dont Greenpeace et France Nature Environnement, a déposé mardi 2 octobre un recours devant le Conseil d'État et demander 100.000 euros d'astreinte quotidienne contre la France. Cette requête vise à obliger le gouvernement à respecter les normes européennes sur la qualité de l'air. Selon l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), la pollution de l'air est responsable de 48.000 décès prématurés par an en France, et l'industrie automobile en serait la cause principale. L'urgence sanitaire annonce-t-elle la fin prochaine de la voiture ? Quelles alternatives peuvent être envisagées pour respirer à nouveau un air de qualité ?

On en parle avec Olivier Blond, président de l'association RespireFlavien Neuvy, économiste et directeur de l'Observatoire Cetelem de l'automobile, et Emmanuelle Ducros, journaliste économique à L'Opinion et spécialiste des transports.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2018 à 7:50 :
Il y aussi des solutions technologiques.
Le système Ecopra est depuis 2017 le système le plus performant au monde et le plus performant économiquement sur le marché de l'automobile .Mesure établis par laboratoire européen .....15000litres d'air font brûler 1 litre de carburant et vous consommez 15000litres d'air par jour. .'.'
a écrit le 04/10/2018 à 11:25 :
Le titre de l'article est racoleur et mensonger, comme si la voiture était responsable à 100% de la pollution, alors que le transport dans son entier (camions, bus, avions, bâteaux, voitures, etc.) l'est à hauteur de 20%, le reste étant dû à l'industrie, l'habitat, l'agriculture. Incroyable de propager de telles sottises!
a écrit le 04/10/2018 à 11:12 :
Non, c'est notre modèle de société reposant sur la production consommation seulement pour les intérêts des quelques uns, qui est entièrement à remettre en question mais comme les propriétaires de capitaux et d'outils de production et par la même de nos politiciens n'y ont pas intérêt, rien ne se fait pendant qu'on se fait asphyxier.
a écrit le 04/10/2018 à 10:16 :
La résolution de ce problème passe par l'application de la note n°6 du CAE, c'est à dire par une augmentation du prix de l'énergie. Mais les Français refusent cette éventualité. Pauvre France!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :