Plus de risque dans l'assurance-vie pour financer la relance, svp !

Les Français peuvent désormais investir dans les infrastructures pour favoriser la relance économique : les FCPR (fonds communs de placement à risque) désormais accessibles dans le cadre de l'assurance-vie répondent à ces enjeux. Par Hervé Raquin, délégué général ANPERE, Association nationale pour la prévoyance.

3 mn

(Crédits : Massimo Pinca)

L'investissement en infrastructures occupe une place importante dans le plan « France Relance » présenté par le gouvernement ; près de 4 milliards d'euros concernent directement des travaux d'infrastructures. Le développement de nouvelles infrastructures ou l'adaptation d'infrastructures existantes sont essentiels pour atteindre les objectifs en matière de transition écologique (réduction des émissions de CO2, préservation des ressources et la biodiversité) et améliorer la résilience des territoires au changement climatique. En outre, la contribution de l'investissement dans les infrastructures à la relance économique a déjà fait ses preuves par le passé. Des supports d'investissement jusqu'alors réservés aux investisseurs institutionnels, les FCPR (fonds communs de placement à risque) sont désormais accessibles dans le cadre de l'assurance-vie.

En 1879, en France, le plan Freycinet a permis de développer les infrastructures portuaires et les canaux français, mais aussi et surtout le chemin de fer. En construisant 181 nouvelles lignes, ce plan a permis de rééquilibrer le réseau et ainsi répondre aux attentes des milieux économiques de l'époque. La France a ainsi pu rattraper son retard ferroviaire et assurer sa croissance au XXème siècle.

Les infrastructures, indispensables à notre bien-être et à la bonne santé de l'économie


Les infrastructures recouvrent l'ensemble des installations et des équipements permanents qui permettent le bon fonctionnement de tous les acteurs économiques institutionnels, entreprises et particuliers. Ports, routes, aéroports, écoles, hôpitaux, réseaux de transports et de distribution d'énergie, sites de traitement des eaux... sont indispensables au bon fonctionnement de la société et à la croissance de l'économie.

Chacun de nous, à titre individuel, a également recours, chaque jour, à des infrastructures, que ce soit pour se déplacer (route, transports en commun), pour se soigner (hôpitaux), pour apprendre (écoles, lycées, universités). Elles conditionnent notre qualité de vie.

Développer ou moderniser nos infrastructures crée des emplois directs mais permettent également d'améliorer les performances économiques dans différents secteurs et ainsi de créer de nouveaux emplois.

Pour des investissements responsables dans les infrastructures


Aujourd'hui les investissements dans les infrastructures doivent répondre à deux objectifs : renforcer les infrastructures face aux conséquences du changement climatique (inondations, sécheresse, tempêtes...) et contribuer au respect de l'environnement ainsi qu'à la transition écologique.

Le Secrétaire général de l'ONU lui-même a appelé à investir dans des infrastructures résilientes au changement climatique. Selon lui, l'amélioration de la résilience des infrastructures aux changements climatiques a un rapport avantages-coûts d'environ six contre un. C'est-à-dire que chaque dollar investi permet d'en économiser six.

En France, le plan de relance présenté en septembre 2020 a prévu d'allouer 30 milliards d'euros à la transition énergétique, dont 4 milliards au financement de projets de rénovation énergétique de bâtiments publics.

En développant la production d'énergie renouvelable (énergie solaire, éoliennes, énergie hydraulique), le développement des infrastructures idoines permettra de favoriser la transition énergétique.

Dès lors, il convient d'admettre que les infrastructures sont l'affaire de tous comme usager, la nouveauté est que participer à ces investissements permettant une amélioration de la qualité de vie et la croissance de l'économie. Il est désormais possible pour tout un chacun d'accéder à des supports d'investissement permettant d'investir son épargne et ainsi participer à la relance de l'économie en facilitant le fonctionnement de notre société.

Les FCPR (fonds communs de placement à risque) désormais accessibles dans le cadre de l'assurance-vie répondent à ces enjeux. Ils pourraient si les épargnants décidaient d'orienter leurs investissements vers les FCPR, participer pleinement à la relance dont tout le monde espère qu'elle sera durable. Qu'attendons-nous ?

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 06/10/2021 à 17:51
Signaler
La relance pourquoi faire? On constate que l'on génère des innovations sans faire le moindre progrès... bien au contraire!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.