Régionales : le FN s'enracine. Est-ce le dernier avertissement avant 2017 ?

 |   |  111  mots
(Crédits : Reuters)
[Replay 28'] La Tribune publie chaque jour des extraits issus de l'émission "28 minutes", diffusée sur Arte. Aujourd'hui, dernier avertissement du FN avant 2017 ?

Zéro région remportée. Voilà le bilan des élections de dimanche pour le Front national, pourtant arrivé en tête à l'issue du premier tour. Mais ce résultat est un trompe-l'œil : si le FN a perdu son pari de présider au moins un conseil régional, la masse de ses électeurs ne cesse de progresser et les partis dits traditionnels peinent à convaincre.

Pour en débattre, Virginie Martin, politologue, et présidente du Think Tank Different, Gaël Brustier, chercheur en science politique, et Judith Waintraub, journaliste politique au Figaro.

_____

>>> Suivez 28 minutes sur le site de l'émission
sur Twitter @28minutes et sur Facebook

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/03/2016 à 23:02 :
Le FN a un programme publié sur son site internet , c'est assez long et fastidieux à lire , mais il va tres loins dans les détails et les idées nouvelles. Une grande part est faite à la votation, à l'image de la Suisse comme élément de démocratie directe, pour éviter les abus de majorité de rencontre comme les dernières régionales.
a écrit le 16/12/2015 à 16:55 :
Au diable ces sophismes arcboutés sur ces racines du mal ! Le FN qui attire 1/4 des Français s'ajoute tout naturellement à la moitié d'abstentionnistes et votes blancs de désespérés ou révoltés devant la décadence des valeurs et de la situation de la France. Emprisonnée dans le despotisme prétendu sans alternative crédible des deux comparses mafieux bipolaires qui se disputent les pouvoirs, la France n'est pas malade d'un bouc émissaire populiste mais de ses gouvernants et dirigeants.
a écrit le 16/12/2015 à 15:33 :
Le pire pour un journal est de publier des vidéos extérieures sur un sujet au fond. Bref, deux points a comprendre : 1- Le programme présidentiel du Front National n'est pas encore établi, comme c'est d'ailleurs le cas pour tous les partis. Les discussions actuelles sont donc générales, fantasmées voire oiseuses. 2- La question du franc n'est plus un sujet. Les français apprécient l'euro, pour un petit nombre qui voyage, parce que cela leur évite de passer 10 minutes à changer, comme un effort de calcul pingre à chaque règlement. Cela ne tient pourtant pas pour Londres par exemple, qui a conservé sa livre, mais l'effet pratique l'emporte dans les esprits, faussement on le voit, c'est un argument populiste du global parti. Or, les règlements vont être désormais automatisés par portable ou i-watch ou i-brain ou tout simplement carte relisable. Pour tout pays du monde l'affichage sera fait automatiquement en devise du possédant. La question "euro" en tant que devise ne se posera plus et les bobos n'auront plus à se plaindre. Restera la question des engagements imposés au commerce et au budget qui étaient "relatifs" à cet euro-devise. Leur nécessité n'est plus liée à l'euro mais à la dilution des nations dans un ensemble européïste, au vrai jamais discuté. Le Front National disposera alors d'une réelle capacité de négociation. Mais... ces points techniques seront abordés en temps utile.
a écrit le 16/12/2015 à 14:36 :
Dommage que le FN n'aie pas eu la région Paca : çà aurait fait les pieds aux deux autres partis, qui le méritent bien, et çà aurait obligé le FN à gérer quelque chose, ce qui leur aurait fait les pieds aussi
a écrit le 16/12/2015 à 12:24 :
Les partis dits traditionnels peinent à convaincre, soit mais seront ils plus convainquant en 2017? Car, que vaudrait il mieux? Un Président de la République du parti FN sans majorité au parlement, ou le contraire? Car assurément les français ne donnerons pas les pleins pouvoirs a qui que ce soi!
a écrit le 16/12/2015 à 11:48 :
Cette belle chanson de Jacques Du Tronc " à chaque élection je change ma veste du bon côté" reste tout le temps d'actualité avec les victoires du Nord pas de calais et en PACA, on a encore sauvé de belles grandes carrières .
a écrit le 16/12/2015 à 9:19 :
"que la force soit avec toi, Princesse Marine !"
a écrit le 16/12/2015 à 9:18 :
"Dernier avertissement"...2017 est encore loin, l'histoire de la grenouille et du boeuf peut se répéter. On connaît la fin. J'entends le discours du FN et je conçois que ses idées peuvent plaire, il n'empêche que le fond de commerce du FN est basé sur des idées d'extrême droite. Le FN arrive masqué, il tient souvent 2 discours. Sur l'euro par exemple, le discours officiel est: on sort de l'euro! En réalité, ils envisagent un référendum sur le sujet, et ils savent parfaitement que les Français ne voteront JAMAIS la sortie de l'euro. Quiconque pense que le FN va régler les problèmes de la France s'illusionne. Les partis traditionnels ont au moins l'avantage d'assurer la continuité de l'Etat, et ce n'est pas rien.
Réponse de le 16/12/2015 à 12:21 :
Les institutions européennes versent chaque année des centaines de milliers d'euros directement à la famille Lepen au titre de leurs mandats de députés (indemnités +remboursements+assistants parlementaires) et plusieurs millions au groupe d'extrême droite au parlement de Bruxelles, dont le FN est le plus gros bénéficiaire.

Factuellement c'est l'Europe qui a sauvé la famille de la ruine.

Par ailleurs, depuis que le FN a de gros bataillons à Bruxelles, ils sont beaucoup moins virulents, moins sûrs de vouloir en sortir. Étonnant, non?
Réponse de le 16/12/2015 à 13:07 :
@Valbel89: "continuité de l'État" ?? ce qui veut dire que l'on continue de descendre dans la médiocrité ? Organiser un référendum sur la sortie de l'euro, c'est anti-démocratique ? La France a besoin d'un sérieux électrochoc et le FN pourrait bien être le catalyseur permettant de changer un système UMPS qui ne fonctionne pas :-)
a écrit le 15/12/2015 à 18:58 :
Elle salue comme une miss France. Et qu'est-ce qu'elle fait comme études la miss?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :