Bandeau - Crise Sanitaire

Le Crédit coopératif, allié naturel des entreprises du secteur

Cela fait plus de 130 ans que l’établissement soutient le développement des entreprises coopératives. Présent à leur côté au plus fort de la crise sanitaire, il est également un partenaire incontournable dans leur développement de long-terme. Les explications de Valérie Vitton, directrice des clientèles personnes morales.

2 mn

(Crédits : Crédit coopératif)

Que cela signifie d'être la banque du monde coopératif ?

Il y a d'abord une dimension historique, car le Crédit Coopératif a été créé il y a près de 130 ans par et pour le monde coopératif. C'est aussi parce que,aujourd'hui, la banque a tissé des relations fortes avec la CG Scop et sur l'ensemble du territoire avec les Unions régionales des scop, mais aussi avec la Fédération du commerce associé. Sa part de marché dans le monde coopératif est de plus de 50 %. C'est très largement supérieur au poids du Crédit Coopératif dans le secteur bancaire.

Au plus fort de la période Covid-19, au moment des confinements, comment s'est traduit votre rôle de soutien ?

Nous nous sommes organisés très rapidement pour assurer la continuité du service. Les enquêtes de satisfaction réalisées auprès de nos clients ont d'ailleurs montré que l'effort avait été bien perçu par ces derniers. Dans ce contexte de crise, nous nous sommes également mobilisés pour la mise en place des Prêts Garantis d'Etat (PGE) conçus pour soutenir la trésorerie des entreprises. Concernant le domaine du commerce, nous avons proposé, à ceux qui n'en disposaient pas, des solutions monétiques pour l'adoption du paiement sans contact, fractionné, et de systèmes e-commerce.

Crédit coopératif

Comment accompagnez-vous les entreprises du monde coopératif sur leur développement long-terme ?

Sur le long-terme, nos offres de financement concernent particulièrement le développement des points de vente. Nous leur permettons d'en créer de nouveaux, de les agrandir, de les adapter à l'évolution des attentes des consommateurs. Je pense, par exemple, à l'arrivée de nouveaux concepts de magasin comme les drives. Nous sommes entièrement à même de comprendre les besoins des entreprises coopératives puisque notre banque fonctionne, elle-même, selon ce statut. Nous partageons les mêmes valeurs. De plus, l'organisation-même du développement du Crédit Coopératif, que nous appelons la relation ternaire, répond exactement aux spécificités de l'écosystème du secteur coopératif : il relie la banque (le Crédit Coopératif), ses clients entreprises, et leur fédération ou tête de réseau. C'est ainsi que notre proximité avec la CG Scop, comme avec les URScop, nous procure l'agilité nécessaire pour adapter nos offres aux nouvelles attentes dans une logique de co-construction. Il faut noter, enfin, qu'au Crédit coopératif, nos grandes familles de clientèles sont également nos administrateurs. Cela joue également un grand rôle en termes de proximité.

2 mn

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.