Les fonds or et matières premières dans les starting-blocks pour 2009

2 mn

Depuis la mi-novembre, le cours de l'once d'or a repris environ 15 %, passant d'un peu plus de 700 dollars à près de 900 dollars, un niveau qui avait été atteint pour la première fois il y a tout juste un an. Le nouvel accès de faiblesse de la monnaie américaine et les perspectives économiques peu réjouissantes pour 2009 sont à l'origine de ce sursaut qui n'a qu'en partie bénéficié aux fonds investis sur le secteur. Car, si l'or physique progresse de 3,5 % sur l'année 2008, la catégorie des fonds affiche quant à elle une baisse moyenne de 47 % sur l'année et rares sont les fonds investis sur le secteur qui ont su tirer véritablement leur épingle du jeu. En fait, un seul, Harewood Oscillator Commodities, est parvenu à limiter sa baisse. Incontestable leader du palmarès, ce fonds recule de 2 % à peine sur douze mois et affiche la volatilité la plus faible (proche de 13 %) de la catégorie. Son processus de gestion repose sur une approche quantitative qui consiste à arbitrer, de façon dynamique, les différentes matières premières entre elles. Exposés soit aux marchés d'actions via les mines soit directement aux matières premières au moyen d'expositions indicielles, les autres fonds accusent un repli en phase avec celui enregistré par ces compartiments de marché respectifs. Les immédiats poursuivants du fonds Harewood perdent ainsi entre 24 % et 27 % pour les cinq premiers... loin tout de même devant le tristement célèbre Tectonic Fund, dernier du classement qui s'est effondré de 83 %. Globalement, les fonds qui détenaient des actifs liés au pétrole ont naturellement répercuté la baisse du baril de brut qui se négocie aujourd'hui aux environs de 40 dollars, contre un pic de 150 dollars au cœur de l'été. C'est pourquoi on retrouve des trackers excluant le secteur de l'énergie dans le top 5 de ce palmarès. Nombreux sont les gérants qui estiment que si les composantes « actions » et « énergie » des fonds or et matières premières les ont desservis en 2008, elles seront probablement leurs principaux moteurs de performance en 2009. ************************************* FLASH INTERVIEW de Anne Ruffin, Gérante du fonds CAAM Actions Or, 4e du palmarès Quel est le bilan de l'année 2008 pour l'or ? L'or a conservé son statut de valeur refuge. C'est d'ailleurs l'un des rares actifs à terminer l'année sur une note positive. L'once de métal jaune progresse en effet de 3,5 % sur les douze derniers mois avec un point bas enregistré à la mi-novembre. Quelle est votre stratégie actuelle ? Mon fonds est à présent majoritairement investi sur les grands producteurs d'or, actuellement sous-valorisés au regard du prix de l'once, voisin de 900 dollars. Ils vont indubitablement tirer parti de la nouvelle tendance haussière qui s'est initiée il y a un mois. Pour 2009, même si le scénario est loin d'être figé, le redressement ordonné du prix du métal jaune devrait se poursuivre en attendant une embellie de la croissance mondiale dans le courant de 2010.    

2 mn

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.