Les acquéreurs obtiennent plus facilement leur crédit immobilier

 |   |  312  mots
Emprunter pour acheter un logement est devenu plus facile depuis le début de l'année. Voilà ce que montre l'indicateur mis en place par le courtier Empruntis, qui regroupe une base représentative de 100 dossiers d'emprunteurs qui auraient été acceptés par les banques en janvier 2007, puis observe l'évolution du taux de refus par les banques au fil des mois. En octobre 2008, seuls 79 d'entre eux auraient obtenu un financement. Au mois de janvier dernier, en revanche, ce taux était passé à 91. Comment expliquer que les acheteurs redeviennent solvables ? Principalement par la chute des taux du crédit de 0,55% entre octobre. Logique : plus les taux baissent, plus les mensualités sont faibles, et plus l'emprunteur s'éloigne de la barre fatidique des 33%. En effet, un ménage ne sera généralement financé que s'il consacre moins d'un tiers de ses revenus mensuels à ses remboursements. Autre phénomène positif pour les emprunteurs, mais que l'indicateur ne traduit pas : une baisse des prix de l'immobilier de 9,9% en 2008. « La correction a été plus brutale et surtout plus rapide que nous ne l'avions envisagé » estime Geoffroy Bragadir, fondateur d'Empruntis. Du coup, pour un bien identique, les primo accédants ont besoin d'emprunter moins qu'auparavant. Pour ceux qui sont déjà propriétaire, en revanche, l'effet est nul puisqu'en moyenne, ils perdront au niveau de la vente de leur logement ce qu'ils gagnent à l'achat. Si obtenir un crédit est devenu plus aisé, cela ne signifie pas pour autant que les établissements bancaires deviennent plus laxistes sur l'octroi des prêts. Non seulement, leurs critères de sélection n'ont pas changé, mais Empruntis a vu disparaître les crédits à 30 et 35 ans chez certains établissements. A en croire cette étude, la tendance devrait se poursuivre en 2009. Les taux, avoisinant 4,80% actuellement devraient descendre jusqu'à 4,50% sur 15 ans et les prix de l'immobilier devraient encore chuter de 14%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :