Relations banques-clients : l'heure du bilan

Un an après le rapport Pauget Constans, le Comité consultatif du secteur financier se penche ce mardi sur les engagements pris et les résultats obtenus.
Copyright Reuters
Copyright Reuters

Voilà un rapport qui n'a pas fini au fond d'un placard ! Il faut dire que le sujet était sensible : le rapport « Pauget Constans » proposait des mesures pour améliorer la comparabilité et la lisibilité des tarifs bancaires. Un an plus tard, les banques ont-elles joué le jeu ? Verdict ce mardi au Comité Consultatif du Secteur Financier (CCSF), alors qu'entreront en vigueur le 30 juin les dernières mesures concoctées par la Fédération bancaire française (FBF).

Côté lisibilité, les banques ont, comme prévu, mis en place le 1er janvier, à de très rares exceptions près, l'extrait standard des services bancaires regroupant les tarifs des 10 services les plus courants (voir notre test dans « La Tribune » du 14 janvier 2011). Objectif ? « Normer l'information, la rendre plus comparable », résume Pierre Bocquet, directeur de la banque de détail à la FBF. Depuis le 1er avril, les imprimés doivent aussi être organisés selon un sommaire type pour faciliter la comparaison.

Packages « superflus »

Les « packages », ces bouquets regroupant des services bancaires, dont certains considérés comme superflus par les associations, étaient également dans le viseur du rapport. Les banques s'étaient engagées à aller vers plus de personnalisation.

Le bilan du comparatif de l'UFC Que Choisir est... contrasté. La Bred et LCL ont clairement joué le jeu (voir illustration). La Banque Postale est un cas un peu à part : l'alerte SMS a été ajoutée dans son nouveau package, dont le prix a, du coup, grimpé de 8 euros. Une hausse certes importante, mais sur un package déjà réduit à l'essentiel et figurant parmi les moins chers dans les différents palmarès.

Quant aux relevés de comptes mensuels, ils devront désormais comporter deux mentions : la limite du découvert autorisé et le total des frais bancaires prélevés. Pierre Bocquet assure aussi que le récapitulatif annuel des frais bancaires sera désormais envoyé en janvier. Serge Maître, président de l'Afub (Association française des usagers bancaires) s'en félicite : il ne comptait plus les plaintes au sujet de ce récapitulatif qui n'arrivait jamais.

La dernière mesure, bientôt mise en place, concerne les clients les plus fragiles. Une gamme de moyens de paiement alternatifs au chèque sera proposée (carte à autorisation systématique, virements interbancaires, etc.). Et, même en cas d'incidents de paiement répétés, « les frais seront limités à un niveau modeste ». Pour être précis, la FBF demande aux banques un effort d'au moins 50 % sur les tarifs, plafonnées à 3 ou 4 incidents par mois selon les établissements.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.