Les monnaies locales s'égrènent sur le territoire français

 |   |  354  mots
L'annonce d'une nouvelle monnaie, en Ariège, adossée à l'euros est prévue courant juillet. /Reuters.
L'annonce d'une nouvelle monnaie, en Ariège, adossée à l'euros est prévue courant juillet. /Reuters.
Les initiatives locales ne manquent pas d'originalité. En juillet, le département de l'Ariège va se doter d'une monnaie complémentaire à l'euro, pour soutenir l'économie sociale et solidaire.

Les monnaies locales ont le vent en poupe. Depuis les créations de ces nouvelles monnaies dans les villes de Toulouse, Saint-Gaudens ou encore au Pays basque, l'idée est de plus en plus reprise par les villes alentours. Séduit par ce nouveau modèle alternatif, le département de l'Ariège aura sa propre monnaie locale, a annoncé l'association "Monnaie 09".

La monnaie locale, un moyen de paiement alternatif

La nouvelle monnaie, au nom encore inconnu, sera présentée vendredi sur "Radio Transparence". Mise en circulation pour le mois de juillet, pour le festival Résistances, le lancement de cette nouvelle monnaie pourrait avoir du retard.

En recherche de partenaires, l'association doit faire face au problème de financement de ce nouveau modèle. Une contrainte qui ne fait pas peur à l'association. "Nous avons choisi le département car une ville seule, c'était trop juste."

L'association met beaucoup d'espoir dans ce projet. La somme émise, en juillet, devrait avoisiner les 20 000 euros, une somme calculée sur les expériences précédentes dans d'autres départements. Une somme qui peut paraître dérisoire, mais qui devrait augmenter avec le temps. Le but n'étant pas de remplacer l'euro, mais de créer une monnaie alternative. "Il s'agit juste d'un moyen de paiement" défend l'association. 

Un besoin de relocaliser l'économie

Ce projet en développement depuis le mois de février 2014, s'inscrit avant tout dans une visée pédagogique. A travers cet effet d'annonce, l'association tient à faire passer un message... le retour aux sources :

Un retour qui passe par un besoin grandissant de "relocaliser l'économie, redonner à la monnaie sa place et son rôle : un outil au service de tous, un bien commun… L'objectif est de créer de la richesse en faisant circuler la monnaie rapidement pour des échanges essentiels : se nourrir, se soigner, se déplacer, communiquer", a déclaré l'association à LaDépêche.fr.

"Monnaie 09" ne souhaite pas s'arrêter là. En cours d'installation à Narbonne et à Montauban, "d'autres monnaies complémentaires locales seront ensuite présentées par des représentants de ces monnaies".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/06/2014 à 18:14 :
Sinon à part revenir 500 ans en arrière ou chaque seigneur frappais sa propre monnaie on a d'autres idées au 21ème siècle ?
a écrit le 20/06/2014 à 12:46 :
mettez-vous au parfum, notre monnaie locale s'appellera "Le Pyrène"
a écrit le 20/06/2014 à 6:04 :
Il me reste quelques boutons...
a écrit le 19/06/2014 à 18:17 :
Le but d'une monnaie locale est de forcer la circulation de la monnaie et éviter un déficit de masse monétaire( qui créerait une déflation de la richesse), la monnaie émise reste ainsi géographiquement utilisée au même endroit. C'est un bon moyen pour fixer la richesse et même enrichir modérément une région car l'usage d'une monnaie créé une concentration de la richesse( les meilleurs captent plus de profits et d'argent, certaines villes s'enrichissent et d'autres s'appauvrissent), et une désindustrialisation au profit de quelques centres, donc plus la région est petite( mais sans tomber dans l'absurde) et meilleur c'est. Il faudrait sans doute créer autant de monnaies locales que de départements et conserver l'euro en monnaie commune; mais on peut aussi imaginer des monnaies régionales. La monnaie moderne est une création de dette, l'émetteur c'est le marché primaire, le marché secondaire c'est l'échange de cette dette tous les jours par ses possesseurs, c'est ce qu'on appelle monnaie, un franc ou un euro est en réalité un titre de dette de la banque centrale émettrice mais le dividende/coupon est uniquement donné si on place cet argent à la banque centrale( taux de dépôt).
En faisant disparaitre le Franc( qui avec le libre-échange adopté au 19ème siècle aura concentré la richesse à Paris et quelques villes de provinces et déraciné la paysannerie et bourgeoisie de province) soit disant pour faciliter les échanges( en réalité permettre aux pays de vendre leur dette à l'étranger pour s'endetter plus), on a commencé à détruire la France( et bon nombre de ses voisins), développer des monnaies locales est une urgence nationale, c'est un outil pour réduire notre déficit commercial.
a écrit le 19/06/2014 à 12:48 :
il me reste quelques francs , apres tout c est une monnaie locale par rapport a l euro!
a écrit le 19/06/2014 à 12:28 :
En poussant le raisonnement jusqu'au bout, recréons une monnaie nationale pour les échanges intérieur! Tout en conservant l'Euro pour les échanges extérieurs. Rire! On ne sort pas de l'Euro, mais l'on s'affranchit de ses contraintes pour nos échanges nationaux.

Finalement, ce ne serait peut-être pas si bête...
Réponse de le 23/06/2014 à 21:46 :
tout a fait d'accord (pas plus idiot que de créer une monnaie basque, alsacienne ou autres...)
a écrit le 19/06/2014 à 10:28 :
L'économie française soutenue par des monnaies de singe ? C'est mal parti.
a écrit le 19/06/2014 à 9:40 :
Encore un état défaillant, effectivement si l'idée pourrait paraitre bonne, elle est juste anti constitutionnelle.... et au delà de l'aspect juridique, elle ne fait qu'ancrer les acteurs économiques qui au contraire, devraient être mobiles (agiles). on laisse faire n'importe quoi dans ce pays, ça va à vau l’eau
Réponse de le 19/06/2014 à 11:10 :
Il faut interdire cette monnaie.
a écrit le 19/06/2014 à 9:27 :
ça doit pas plaire à Bercy !
a écrit le 19/06/2014 à 9:01 :
On adapte la monnaie à notre économie ce que l'euro ne peut faire, nous avons abandonner le Franc monnaie locale!
a écrit le 19/06/2014 à 7:54 :
Si quelqu'un veut m'acheter des billets de monopoly, je veux bien les rebaptiser "monnaie alternative locale"... Comment peut-on prêter son concours ou apporter sa caution morale à de tels comportements ? On a donc tant d'argent à perdre ?
Réponse de le 19/06/2014 à 8:15 :
et moi je veux bien passer mes nuits à en fabriquer avec du papier journal ou les pubs qu'on me fourre dans ma boite à lettres.J'investis dans l'achat d'un massicot ('30€)
Réponse de le 19/06/2014 à 9:40 :
y' a les Bit'cons .... comme alternative !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :