Rennes confirme sa place dans la cybersécurité

 |   |  266  mots
Photo d'illustration. L’écosystème rennais dédié à la cybersécurité a augmenté de 20 % depuis deux ans.
Photo d'illustration. L’écosystème rennais dédié à la cybersécurité a augmenté de 20 % depuis deux ans. (Crédits : iStock)
Le secteur de la cybersécurité civile et militaire prend de plus en plus de poids dans la métropole rennaise. Il représente désormais 3.400 emplois directs, dont l’essentiel au sein d’entreprises privées.

À Rennes, l'écosystème de la cybersécurité se structure et représente déjà 3.400 emplois directs, trois quarts dans le privé, un quart dans le domaine militaire. Selon une étude d'Audiar, agence d'urbanisme et de développement de l'agglomération rennaise, publiée en novembre, cet écosystème est « en très forte progression », de plus de 20 % par an depuis deux ans.

L'enjeu de la formation

Le territoire dispose notamment d'une implantation de centres militaires d'excellence (DGA, maîtrise de l'information, ComCyber, commandement de la cyberdéfense, Comsic-ETRS, École des transmissions), de la présence d'acteurs économiques majeurs comme Orange Cyberdefense, Thales ou Airbus CyberSecurity et d'un tissu d'une douzaine de startups qui prend appui sur ces deux piliers. D'Altran Technologies (276 emplois) à Secure-IC (23 emplois) et Woleet (10 emplois), 70 entreprises représentent un total de 2.600 emplois, auxquels s'ajoutent 800 emplois publics.

« D'ici à cinq ans, les armées doubleront leurs effectifs cyber à Rennes, avec 1.600 personnes », relève Audiar.

Dans ce secteur qui fait face à la pénurie d'experts, la formation et la recherche académiques jouent un rôle clé. Actuellement, 200 étudiants sont en formation dans le bassin rennais, qui compte aussi 150 chercheurs spécialisés et très connectés au monde industriel. Entre 2006 et 2019, 41 brevets ont été déposés par des entreprises comme Acklio, Cailabs ou Orange. Sous dix ans, ce sont 580 étudiants qui sortiront des écoles, notamment de la CyberSchool, qui sera ouverte pour la rentrée 2020. Prise au sens large, la cybersécurité est enseignée auprès d'un millier d'étudiants.

Lire aussi : Cybersécurité : une offre de formation renforcée à Rennes en 2020

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/01/2020 à 14:31 :
peu surprenant vu le très haut niveau et déjà ancien en informatique de l'université Rennes Beaulieu, qui chapeaute en même temps dans ces métiers les universités de Nantes Angers et le Mans, que du beau monde.
a écrit le 13/01/2020 à 1:25 :
Apprendre a maitriser les outils informations en vue de renormalisé les données fait partie de mes aspirations. Je suis intéressé, pourriez vous prendre comme une valeur ajoutée a votre équipe en formation.
a écrit le 12/01/2020 à 20:02 :
Quels sont les critères de sélection pour cette école ?
a écrit le 12/01/2020 à 18:35 :
Dans un monde sans frontière, la cybersécurité n'est qu'une belle arnaque!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :