Certesens veut révolutionner la visite touristique via les cinq sens humains

 |   |  506  mots
Une nouvelle approche de la visite touristique via les cinq sens humains
Une nouvelle approche de la visite touristique via les cinq sens humains (Crédits : DR)
SÉRIE D'ÉTÉ - Innovation touristique 2/3 | Grâce à son nouvel outil Visit&Sens, la société de conseil en design et ingénierie sensoriels Certesens compte proposer une nouvelle approche touristique sur 50 lieux à l'horizon 2020.

Cinq tests positifs menés depuis 2016 devraient permettre à Certesens de commercialiser son module Visit&Sens dès le second semestre. Imaginé il y a trois ans, ce produit pédagogique permet la visite de lieux touristiques au travers des cinq sens humains : l'ouïe, l'odorat, la vue, le toucher et le goût.

À la clé, un parcours sensoriel réalisé sur mesure par la société de Régine Charvet Pello qui s'accompagne d'une application digitale mise à la disposition des visiteurs. Créatrice du design du tramway de Tours, l'entrepreneuse, membre de l'équipe de l'ancien maire Jean-Germain, a mis trois ans pour valider le concept. En 2016, le château du Rivau, propriétaire d'un des plus riches conservatoires de rosiers français, a servi de laboratoire grandeur nature pour Visit&Sens.

certesens

Régine Charvet-Pello, dirigeante de Certesens

Environ 1.000 personnes se voyaient ainsi fixer pour objectif d'atteindre leur rose préférée, tant au niveau de l'odeur, de la forme que de la couleur. Chambord en 2018 a également fait l'objet d'un diagnostic sensoriel grâce à un panel des 2000 visiteurs qui ont qualifié les différents endroits, objets et extérieurs du château. Cette année, Certesens a enfin testé des échantillons plus réduits, 500 personnes, au musée maritime de La Rochelle, sur la frégate L'Hermione, enfin sur un parcours coloré de la ville de Tours.

Fortes ambitions commerciales

Visit&Sens est ainsi adaptable à des monuments historiques, à des villes ou encore à des jardins. Cette palette étendue de cibles potentielles, mais aussi l'innovation induite par cette rénovation complète de la visite touristique, notamment envers les jeunes publics souvent rebutés par les parcours classiques, a permis à Certesens d'obtenir un financement européen de quelques 400.000 émanant du Feder.

De façon ambitieuse, Régine Chavet Pello estime pouvoir séduire une cinquantaine de clients d'ici la fin 2020, prêt à débourser entre 10.000 et 25.000 euros pour acquérir Visit&Sens. Argument supplémentaire de la solution, sa rapidité de mise en œuvre. Le diagnostic sensoriel peut être établi par l'équipe de Certesens en moins d'une semaine, selon la dirigeante. Le lieu se voit ensuite remettre une carte complète et une application numérique en cas de demande. Plusieurs contrats seraient en cours de signature, même si la société reste discrète sur l'identité des cibles conquises.

Niche d'innovation

Première société de l'Hexagone sur cette nouvelle niche sensorielle avec Visit&Sens, Certesens développe par ailleurs une gamme de produits variée depuis 2016. Issue d'une plate-forme de l'Université François Rabelais, soutenue par la SNCF et la Cosmetic Valley, l'entreprise prodigue conseils et études sur de nouveaux produits ou aménagements de lieux.

Une « matériauthèque » digitalisée, Mat&Sens, comprenant environ 10.000 échantillons, est parallèlement disponible à destination de ses clients. Via son nouveau dispositif de visites sensorielles, Certesens, qui emploie une douzaine de salariés, escompte faire progresser son chiffre d'affaires de 1,5 million d'euros l'année dernière à 2,5 millions d'euros en 2020.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :