Otodo promeut la maison connectée made-in-Val-de-Loire

Le fabricant de matériels et de logiciels à destination des fournisseurs d’accès internet, basé entre Saint-Pierre des corps et Paris, relocalisera en 2022 les composants de sa centrale domotique nouvelle génération. A la clé, le doublement des emplois d’Otodo en Centre Val de Loire.

2 mn

Eric Denoyer, ancien Pdg de SFR, vise 10 millions d’euros d’ici cinq ans sur le marché émergent de la smart home.
Eric Denoyer, ancien Pdg de SFR, vise 10 millions d’euros d’ici cinq ans sur le marché émergent de la smart home. (Crédits : Reuters)

Otodo, fondée en 2016 par l'ancien pdg de SFR, Eric Denoyer, a déjà fait appel à plusieurs fournisseurs régionaux pour fabriquer les cartes électroniques de la nouvelle version de son Hub, prévue en 2022. Actuellement réalisées à Shenzhen en Chine par le groupe Jiuzhou, ces éléments doivent être fournis en principe, à terme, par Emka électronique. Cette PME de sous-traitance électronique, basée à Romorantin dans le Loir et Cher, est en effet pressentie pour reprendre le marché.

« La relocalisation de la production en Centre Val de Loire procurera à Otodo deux avantages majeurs, se félicite Eric Denoyer. Elle nous permettra d'une part de diminuer notre dépendance logistique et d'autre part d'accroître notre réactivité vis-à-vis de ses clients ».

A ce titre, la centrale domotique, communément appelée Hub, qui permet à la fois de piloter l'intérieur du domicile et de commander à distance ses équipements connectés, est proposée en marque blanche aux clients BtoB d'Otodo. Elle nécessite de ce fait des adaptations au cas par cas. La modernisation du Hub représentera un investissement total de l'ordre d'un million d'euros, intégrant la relocalisation de la fabrication des composants sur le territoire. Cette enveloppe est conséquente pour Otodo, qui n'est sortie de la phase de R&D qu'en 2019. Son chiffre d'affaires s'est limité à 200 000 euros l'année dernière. Elle devrait être subventionnée à hauteur de 40% par le conseil régional dont la relocalisation des entreprises en Centre Val de Loire constitue l'un des chevaux de bataille. Depuis juillet 2010, ces aides ont accompagné financièrement des relocalisations générant 1.040 emplois. Otodo, qui compte 20 salariés répartis entre Paris et la Touraine, doublera ainsi l'effectif de son « Lab » de Saint-Pierre des Corps à l'horizon 2024.

Un milliard de foyers dans le monde équipés d'Internet haut débit

Le développement exponentiel de l'équipement high tech des foyers au plan mondial assure des perspectives prometteuses à cet acteur de la smart home, encore en gestation. Fin 2021, un milliard de foyers dans le monde sera équipé en internet  haut débit. 350 millions d'assistants vocaux labellisés Google, Apple et Amazon ont été écoulés à ce jour. Outre ces perspectives de croissance, de premiers signes encourageants confortent les ambitions d'Otodo de prendre une part significative du marché de la maison connectée à moyen terme. La société d'Éric Denoyer, qui a fait entrer dans son capital Sagem.com en 2018 à hauteur de 15%, est déjà le prestataire technique de Ma maison Canal Box, lancée par le groupe Canal Plus. Otodo équipe aussi depuis 2020 les véhicules connectés de Renault capables de commander la maison à distance. La société, qui aurait des discussions avec Orange pour l'intégration de son Hub dans les boxes du premier opérateur français, vise désormais un chiffre d'affaires de 10 millions d'euros à l'horizon de cinq ans.

2 mn

Banque des Territoires | Partenaires

Les territoires qui se renouvellent face à la crise

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.