Le Ceti recycle les fibres « courtes » du coton

 |   |  411  mots
Le Centre européen des textiles innovants travaille avec des marques comme Décathlon et Okaïdi.
Le Centre européen des textiles innovants travaille avec des marques comme Décathlon et Okaïdi. (Crédits : Ceti)
Près de Lille, le Centre européen des textiles innovants (Ceti) a inauguré un nouveau démonstrateur qui permet de recycler mécaniquement toutes les fibres textiles « courtes », comme des chutes de production industrielles, et en particulier le coton.

C'est une première en Europe. Le nouvel outil - qui a nécessité deux ans de recherche et développement ainsi que 2 millions d'euros d'investissement - permet de fabriquer un nouveau fil où le composant recyclé représente une large partie du produit fini. Soit un taux bien supérieur à la plupart de ceux commercialisés en Occident. L'innovation réside dans le fait qu'effilochage et filature sont réunis dans un même process synchrone, où tous les métiers s'enchaînent du début à la fin.

Concrètement, un vêtement 100 % coton usagé passe d'abord par la déchiqueteuse, afin d'être réduit en morceaux. L'ensimage permet ensuite d'assouplir la matière avant l'effilochage, qui extrait les fibres afin d'obtenir une matière comparable à du coton vierge. Cette matière est alors précisément mélangée à du coton vierge. Le cardage permet enfin d'obtenir un ruban et il ne restera plus qu'à filer le fil, utilisé pour la création de nouveaux vêtements.

70 % de fibres recyclées

D'après le Ceti, le résultat des premières expérimentations menées avec des marques comme Okaïdi, Décathlon, TDV Industries ou Laroche, est très encourageant. Le fil en coton développé à 100 % au Ceti réussit à être composé de...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :