2 millions de masques pour les abonnés Navigo, les modalités restent à définir

 |   |  416  mots
Les modalités ne sont pas encore définies. Nous demanderons à la RATP et à la SNCF d'être parties prenantes, ajoute-t-on à La Tribune dans l'entourage de la patronne du conseil régional Valérie Pécresse.
"Les modalités ne sont pas encore définies. Nous demanderons à la RATP et à la SNCF d'être parties prenantes", ajoute-t-on à La Tribune dans l'entourage de la patronne du conseil régional Valérie Pécresse. (Crédits : M. Ruelle / La Tribune)
IDFM (ex-STIF), l'autorité organisatrice des transports en Ile-de-France vient de commander, à ce stade, 2 millions de masques en tissu pour ses usagers.

[article publié le 27 avril à 13h, mis à jour le 28 avril à 9h50 avec les réactions de la RATP et de la SNCF]

Un masque en tissu pour chaque abonné au pass Navigo en vue du déconfinement le lundi 11 mai prochain. Sous sa casquette de patronne de l'autorité organisatrice Ile-de-France Mobilités (IDFM, ex-STIF), c'est ce qu'a annoncé, ce lundi 27 avril sur LCI, Valérie Pécresse.

Soit près de 2,6 millions de masques, à répartir entre les 1.066 000 détenteurs du pass Navigo annuel, les 1.299.000 Navigo mensuel et les 270.000 Navigo hebdomadaires ? "2 millions ont été commandés à ce stade", précise-t-on à La Tribune dans l'entourage de la présidente de la région Ile-de-France. "Au-delà de ça, il faudra distribuer des masques papier pour les voyageurs qui en auraient besoin", a indiqué Valérie Pécresse chez nos confrères.

"Les modalités ne sont pas encore définies. Nous demanderons à la RATP et à la SNCF d'être parties prenantes", ajoute-t-on à La Tribune dans l'entourage de la patronne du conseil régional.

Sollicitée, la RATP évoque plusieurs "pistes de travail" dont la vente de gel hydroalcoolique et de masques dans les 550 commerces de son réseau, via les 300 distributeurs automatiques du RER ou encore dans les "grands pôles de croisement du trafic". "Ce sera progressif", insiste-t-on.

La branche francilienne de la SNCF, Transilien, travaille, elle, avec IDFM et le gouvernement "afin de préparer la reprise le 11 mai". "La question des masques est bien entendu prise en compte", complète-t-on.

Des distributeurs dans les gares et les stations de métro ?

En attendant, Valérie Pécresse a dit souhaiter "utiliser tous les canaux d'approvisionnement possibles", imaginant des "distributeurs" implantés dans les gares et dans les stations de métro. "Il faut que chaque francilien puisse se procurer d'une manière ou d'une autre un masque et puisse se laver les mains aux alentours", a-t-elle insisté, citant aussi le cas des "employeurs qui devront prendre le relais" via la centrale d'achat prévue à cet effet qui recense 30 millions de masques papier.

Comme à son habitude, la présidente de Région, qui a annoncé recevoir "cet après-midi les représentants des salariés", a également plaidé pour le maintien du télétravail. Si elle a aussi exprimé le "besoin d'une verbalisation", rejointe par la RATP qui s'y déclare "favorable", il faudra "d'abord" donner des masques à tout le...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/04/2020 à 18:58 :
Incroyable ! V Pecresse obligée de se substituer à l'état. Le niveau d'apathie et d'incompétence des idéologues qui gouvernent actuellement est terrifiant.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :