Confinement : le préfet de police de Paris durcit les conditions de déplacement

 |   |  469  mots
(Crédits : Gonzalo Fuentes)
"En concertation" avec le maire de Paris, le préfet de police Didier Lallement vient de décider l'interdiction de tout déplacement et rassemblement en plusieurs lieux de la capitale.

[article publié le 20 mars à 15h34, mis à jour à 16h32 avec les précisions des autorités]

Les voies sur berge rive droite et rive gauche de la Seine, pelouses de l'Esplanade des Invalides et Champ-de-Mars. Depuis ce vendredi 20 mars à 15h, tout déplacement et rassemblement y est interdit, ont annoncé, dans un communiqué commun, la maire de Paris et le préfet de police de Paris.

"Force est toutefois de constater qu'en dépit des appels répétés au civisme émis par les autorités de l'Etat et de la Ville et des nombreux contrôles réalisés par les forces de l'ordre, trop de comportements insouciants voire irresponsables sont encore à déplorer", écrivent Anne Hidalgo et Didier Lallement.  "Dans certains secteurs de la capitale, la fréquentation demeure ainsi beaucoup trop importante, au détriment des mesures de confinement et des consignes de distanciation sociale nécessaires pour entraver la propagation du coronavirus COVID-19."

"La collectivité toute entière en danger"

Considérant que "ces comportements individuels particulièrement imprudents mettent en danger la collectivité tout entière", la maire et le préfet de police déclarent que "seuls sont autorisés à déroger à l'interdiction les riverains qui habitent à proximité immédiate des lieux concernés", à condition de justifier de cette qualité.

"Il en va de même pour les employés et employeurs des établissements essentiels à la vie de la Nation situés à proximité immédiate de ces mêmes lieux, ainsi que pour les livreurs chargés de l'approvisionnement de ces établissements et de la livraison à domicile des riverains", poursuivent-ils.

Pour le Champs-de-Mars et les quais des berges de Seine, seulement des dérogations de déplacements seront accordées et uniquement aux occupants " ayant élu domicile dans les immeubles longeant le Champ-de-Mars et dans les bateaux amarrés, ainsi que les établissements qui y sont installés". En revanche, les riverains de l'Esplanade des Invalides ne bénéficieront "d'aucune" dérogation, concluent la maire de Paris et le préfet de police de Paris.

Les marchés alimentaires réservés aux riverains

Quant aux marchés alimentaires, que la Ville voulait maintenir ouverts, "les consignes d'espacement des étals et de marquage au sol ou par des moyens physiques des distances de sécurité à respecter seront strictement contrôlées".

"Les achats alimentaires ne sont autorisés que dans un périmètre restreint autour du domicile et que la fréquentation de ces marchés est donc réservée aux riverains", martèlent-ils encore. "Les fonctionnaires de la préfecture de Police feront appliquer avec fermeté ce principe en contrôlant rigoureusement les attestations des clients dans les marchés les plus fréquentés de la capitale."

Toute violation des mesures prises est passible d'une contravention de 135 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/03/2020 à 9:40 :
A Nice le motodidacte a lancé une fatwa, renommée "couvre feu".

Juste une question; quelle est l'utilité un couvre-feu dans un pays qui est déjà sous injonction de confinement? Sachant que les autorisations pour déplacement professionnel, médical et familial impérieux ne peuvent pas être annulées, même sous couvre-feu.

Restent donc les interdictions de shopping et de jogging... entre 23h00 et 05h00.

La police va donc traquer les mecs qui font du jogging la nuit, dans des rues vides, conditions dans lesquelles ils ne risquent ni d'attraper, ni de transmettre le virus, autre que celui de la course nocturne.

Il en fait pas un peu trop, là?.... Ça n'aurait rien à voir avec les élections municipales et le fait que le RN le talonne ?
a écrit le 21/03/2020 à 9:03 :
Quand les règles et interdits sont suivis comme au Japon et ailleurs, la société va souvent mieux. Une certaine homogénéité culturelle permet aussi de créer ce sentiment de bloc. Hélas, on constate que dans certaines parties du monde, cela ne fonctionne pas .
Nous vivons sûrement la fin d'une époque avec un repli sur soi salutaire. Il ne s'agit pas de couleur de peau, mais de l'acceptation des règles et nous constatons tous que certains refusent de les appliquer. Bon confinement.
a écrit le 21/03/2020 à 8:55 :
Compte tenu du nombre de personnes qui sont obligées de se déplacer pour travailler, assurer des services, des transports, le confinement ralentira la propagation, mais n'empêchera pas la catastrophe sanitaire. Le nombre de morts sera tout aussi élevé avec ou sans confinement. Il sera seulement étalé sur une période plus longue.
a écrit le 21/03/2020 à 8:30 :
allez petite devinette
devinez qui va hurler et menacer pour etre prioritaire aux urgences?
qui va hurler contre le manque de moyens de la secu et le manque de personnel forme?
qui va hurler que l'etat ultraneocapitaliste de droite ultraneomedef du pays qui a le taux d'imposition le plus eleve au monde devrait recreer de la solidarite pour financer tout ca?
devinez qui va hurler contre le manque de masques ( sans hurler quand des gens en volent dans les hopitax, hein, y a des vols qui restent moraux)?
devinez...........
a écrit le 21/03/2020 à 6:21 :
10eme, 18eme, 20eme, 93.
On est pas au pays les mecs, meme les bledards au pays suivent les recommendations!
3 de qi?
a écrit le 20/03/2020 à 16:59 :
Tellement lamentable ce commentaire.
a écrit le 20/03/2020 à 16:49 :
Le couvre feu?, le STO pour remplir les usines? la prison pour les réfractaires?

La solution finale pour les vieux dans les Epad?.. ca c'est déjà en bonne voie.

Il est tellement prévisible ce macron.
Réponse de le 20/03/2020 à 18:52 :
Si les français étain t plus disciplinés il n'y aurait pas besoin de couvre-feu. Mais voilà beaucoup encore se moquent des directives. Et ce n'est pas la faute à Macron
Réponse de le 20/03/2020 à 19:30 :
C'est sur que si les fantassins de 14 avaient été plus motivés et disciplinés, les balles de mitrailleuse leur auraient rebondi sur le torse au lieu de les traverser.

Quand on demande à une population de lutter contre un virus hyper contagieux avec comme seul viatique la consigne de se laver les mains, on ne va pas loin. Et le confinement ne rajoute pas grand chose, discipline ou pas.
Tant que la population ne disposera pas de masques et de gants toute stratégie d'isolement sera un échec. Tant qu'on ne dépistera pas de façon systématique au moindre doute, on restera en échec.

Ce qui est étonnant c'est que plus le modèle italien démontre son inefficacité, plus le gouvernement s'en inspire, et rejette la faute sur les autres.

C'est assez éclairant de la médiocrité des gouvernants... les masques? c'est de la faute d'un type qui n'aurait pas fait des commandes il y a 9 ans !
Les tests? ...on peut s'en passer, les masques ? ca sert à rien.
Rappelons que les urgentistes sont en grêve depuis 18 mois pour réclamer les moyens qui manquent aujourd'hui et que ce sont des revendications quasi constantes depuis plus de 10 ans.

Macron n'est pas un perdreau de l'année, il était SG de l'Elysée en 2012. Buse1 est médecin. C'est leur boulot de réagir au lieu de promettre des rapports, des concertation et des rapports sur les concertations.
a écrit le 20/03/2020 à 16:48 :
Le fascisme en marche ? État d’urgence inscrit dans la constitution, état d’urgence sanitaire bientôt voté, et ça sent l’interdiction imminente d’utiliser internet...
On peut bien donner des leçons de démocratie maintenant !
a écrit le 20/03/2020 à 16:23 :
Oui, comme sur les plages de l'Ile-de-Ré, on a bien vu les images. A part ça, quand il s'agit des gilets jaunes et des casseurs dans leurs rangs depuis un an et demi, il n'y a plus personne et les Forces de l'ordre doivent se laisser faire par les extrémistes et les inconscients. Pareil pour rétablir l'ordre républicain dans les Cités et autres zones de non droit...
a écrit le 20/03/2020 à 15:58 :
Réaliser des vidéos ça prend du temps.
Sans compter certaines scènes à refaire pour obtenir plus de plaisir.
Voilà qui va relancer la production audiovisuelle française.
Et peut-être que Salto, le futur service de streaming français, diffusera ses vidéos dans qq mois ?
a écrit le 20/03/2020 à 15:49 :
Plus je contemple les macronistes, plus je me prends à trouver Marine Le Pen aimable.

Les français "insouciants et irresponsables", parole de spécialistes.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :