Municipales à Paris : la majorité des maires d'arrondissement en tête

 |   |  435  mots
Avec 50,69% des voix, la tête de liste des Républicains, Rachida Dati, a été réélue, dès le premier tour, maire du 7ème arrondissement de Paris.
Avec 50,69% des voix, la tête de liste des Républicains, Rachida Dati, a été réélue, dès le premier tour, maire du 7ème arrondissement de Paris. (Crédits : Regis Duvignau)
Sur les 17 secteurs, seuls trois maires sortant(e)s ont été devancés au premier tour.

Montant des subventions attribuées aux associations locales, questions d'urbanisme, gestion des parcs de moins d'un hectare, des crèches et des petits équipements sportifs... Ils émettent un avis, mais ne délibèrent pas et ne décident pas non plus. Les maires d'arrondissement parisiens disposent de bien peu de pouvoirs, mais comme les autres édiles partout en France, les sortants figurent en tête au premier tour des élections municipales.

Ainsi, Ariel Weil, maire (PS) du 4ème arrondissement, arrive premier dans le secteur de Paris-Centre, qui rassemble les 1er, 2ème, 3ème et 4ème arrondissements, avec 33,72%.

De même que la maire (ex-LR) du 5ème, Florence Berthout, soutenue par La République en Marche (LREM), obtient 28,49%. Idem dans le 6ème avec le Républicain Jean-Pierre Lecoq avec 38,25%.

Dati réélue  avec 50,69%

En réalité, la surprise vient de la tête de liste LR pour la capitale: Rachida Dati est réélue maire du 7ème arrondissement avec 50,69%. Elle avait tutoyé l'élection directe avec 49,50% lors de sa première candidature en 2008, avant 41,01% il y a six ans.

Dans le 8ème, la sortante (LR) Jeanne d'Hauteserre totalise 34,72%, comme dans le 9ème où la maire (ex-LR, soutenue par LREM), Delphine Burkli, a 36,90%. Ou encore dans le 10ème,  Alexandra Cordebard (PS), avec 41,39%.

Sans oublier les socialistes François Vauglin dans le 11è avec 43,05%, Jérôme Coumet dans le 13è avec 40,12% et Carine Petit dans le 14è avec 32,85%. Dans le 12e, c'est le directeur de campagne et premier adjoint d'Anne Hidalgo, Emmanuel Grégoire, qui réalise 33,39%. Sa prédécesseuse, Catherine Baratti-Elbaz ne se représente pas.

Goujon et Giazzi battus dans les 15è et 16è

Dans le 15è, le maire sortant (LR) Philippe Goujon avait refusé de prendre position pour telle ou telle cheffe de file capitale. Avec 21,34%, il est devancé par son ancienne adjointe (LR) Agnès Evren qui le dépasse avec 22,77%. C'est un arrondissement stratégique qui "envoie" le plus grand nombre d'élus au Conseil de Paris: 18 sur 163.

Suit le 16è où l'avocat (LR) Francis Szpiner, soutenu par le député et ex-maire Claude Goasguen, figure en tête avec 47,8%. L'édile sortante Danièle Giazzi s'effondre à 3,28%, chutant à la 7ème place. Son ex-collègue d'arrondissement, la sénatrice Céline Boulay-Espéronnier fait même mieux avec 5,24%.

A contrario, dans les 17è, 18è et 19ème, la prime au sortant se vérifie pour Geoffroy Boulard (LR, 40,08% devant Agnès Buzyn avec 22,68%), Eric Lejoindre (PS, 31,66%) et François Dagnaud (PS, 41,27%).

La maire du 20ème défaite

Enfin, dans le 20ème, l'ex-socialiste devenue marcheuse, Frédérique Calandra, termine troisième (12,52%) derrière Eric Pliez pour Anne Hidalgo (38,1%) et François-Marie Didier (13,87%).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :